Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By Nick Harris blog

Partie remise pour Rossi, par Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ passe en revue les vainqueurs les plus âgés de l’histoire.

J’ai vraiment pensé qu’il allait le faire. Au lendemain de cette annonce, comme quoi il poursuivait au minimum une saison de plus, Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) était tout près d’empocher sa 116e victoire en Grands Prix, son 250e podium… Mais le dénouement aura été tout autre ! Quelques instants plus tard, le public assistait avec désolation à la chute du n°46 dans le virage 2. Malgré tout, ce dernier a encore cinq années pour espérer devenir le vainqueur le plus âgé de l’histoire.


Il y a quelques années de ça, alors que je revenais de Brands Hatch, je me suis arrêté à un pub. Installé à la terrasse, j’ai été présenté à un certain Arthur Wheeler. J’ai été transporté par son histoire et tout particulièrement lorsqu’il s’est mis à me raconter cette course 250cc, qui s’était tenue en 1962 à Buenos Aires.

C’était la première fois que le Championnat du Monde se rendait hors Europe. Et comme il s’agissait de la dernière course au calendrier, beaucoup de stars avait décidé de ne pas la disputer, y compris le tenant du titre Jim Redman. Arthur, qui avait pris le départ du tout premier TT en 1949, entreprenait au contraire d’effectuer le déplacement et il aura bien fait !

Ce jour-là, Arthur triomphait avec plus d’un tour d’avance sur les cinq autres concurrents, sachant qu’ils étaient au total huit à avoir pris place sur la grille. Il s’agissait de son second succès, le dernier de Moto-Guzzi. Mais ce triomphe restera surtout dans les annales, car il battait un record du haut de ses 46 ans et 70 jours. Le Britannique terminait ainsi troisième au classement général derrière les Honda de Jim Redman et de Bob McIntyre.

Valentino Rossi a aussi du temps devant lui en catégorie reine. Fergus Anderson avait 44 ans et 237 jours quand il s’est imposé à Montjuïc en 1953. Le deuxième plus âgé, Jack Findlay avait quant à lui 42 ans et 85 jours, lorsqu’il a remporté le Grand Prix d’Australie 1977 au guidon de sa Suzuki.

À l’opposé, Can Öncü avait tout juste 15 ans et 115 jours à Valence en 2018. À son âge, je n’aurais absolument pas imaginé gagner une épreuve en mondial. Il reste à ce jour le plus jeune pilote à avoir brillé et 31 ans le séparent du plus âgé Arthur Wheeler. Alors Valentino, accroche-toi !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.