Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

MotoE™ : Torres prend une sérieuse option sur le titre…

Le Catalan aura en effet remporté cette première course au Mans, que ni Dominique Aegerter, ni Matteo Ferrari n’aura terminé !

Matteo Ferrari (Trentino Gresini MotoE), qui abordait cette première épreuve du Mans avec quatre points d’avance sur Dominique Aegerter (Dynavolt Intact GP), avait mathématiquement une chance d’être sacré dès ce samedi. Malheureusement les choses auront viré au cauchemar pour l’Italien.

MotoE™ : Coup de tonnerre au Mans !

Pourtant, le n°11 avait signé un parfait envol pour négocier la chicane Dunlop en tête devant un étonnant Alejandro Medina (Openbank Aspar Team), suivi de Josh Hook (Octo Pramac MotoE). Oui mais voilà : la course sera aussitôt stoppée en raison de cette chute de Mattia Casadei (Ongetta SIC58 Squadra Corse) survenue derrière ; les commissaires ne parvenant pas à dégager sa moto du transalpin.

Un nouveau coup d’envoi était ainsi donné, avec une manche ramenée à cinq tours. Les pilotes savaient qu’il s’agirait d’un véritable sprint et Matteo Ferrari était une fois de plus bien parti… enfin jusqu’à cette réaccélération visiblement un peu trop brusque à la sortie du virage 4. L’arrière décrochait ; une glissade lourde de conséquence puisqu’il offrait dès lors les commandes du Grand Prix (et du Championnat !) à Jordi Torres (Pons Racing 40).

Immédiatement, le Catalan créait d’ailleurs un petit écart qui lui sera salvateur. Preuve en est : Mike Di Meglio (EG 0,0 Marc VDS), qui s’était débarrassé sans tarder de Niki Tuuli (Avant Ajo MotoE), allait revenir sur la fin, sans toutefois être en mesure de porter une attaque.

La hiérarchie n’évoluera plus : Jordi Torres triomphait donc devant le local Mike Di Meglio et Niki Tuuli, qui n’avait plus goûté au podium dans cette catégorie depuis son succès du Sachsenring 2019. Pour Jordi Torres, il s’agissait au passage d’une grande première. Un moment qu’il n’est pas prêt d’oublier d’autant plus qu’il prend un sacré option pour le titre. Matteo Ferrari se retrouve pointé à 18 longueurs de lui… mais pas seulement !

MotoE™ : Des favoris éliminés dès le premier tour...

Dominique Aegerter, autrefois deuxième, accuse désormais 20 unités de retard. Il faut dire que le Suisse n’aura pas eu de chance là encore, embarqué dans un accrochage dès le premier tour avec Xavier Siméon (LCR E-Team) et son coéquipier Niccolò Canepa (LCR E-Team).

Josh Hook (Octo Pramac MotoE) et Tommaso Marcon (Tech3 E-Racing) se classaient quant à eux quatrième et cinquième. Eric Granado (Avintia Esponsorama Racing) héritait pour sa part de la sixième place. Maria Herrera (Openbank Aspar Team), Alejandro Medina, Alessandro Zaccone (Trentino Gresini MotoE) et Lukas Tulovic (Tech3 E-Racing) complétaient le Top 10.

Qui cette édition 2020 de la Coupe du Monde FIM Enel MotoE™ ? Pour le savoir, soyez au rendez-vous demain à 15h40, avec une grille de départ qui sera basée pour rappel sur les résultats de cette épreuve… De quoi compliquer la mission de Matteo Ferrari et Dominique Aegerter.

Le Top 10 :
1. Jordi Torres (Pons Racing 40)
2. Mike Di Meglio (EG 0,0 Marc VDS) + 0.116
3. Niki Tuuli (Avant Ajo MotoE) + 0.557
4. Josh Hook (Octo Pramac MotoE) + 1.925
5. Tommaso Marcon (Tech3 E-Racing) + 4.296
6. Eric Granado (Avintia Esponsorama Racing) + 4.590
7. Maria Herrera (Openbank Aspar Team) + 6.514
8. Alejandro Medina (Openbank Aspar Team) + 6.201
9. Alessandro Zaccone (Trentino Gresini MotoE) + 11.875
10. Lukas Tulovic (Tech3 E-Racing) + 12.419

Cliquez ici pour accéder aux résultats complets.

Vous êtes fan de Grand Prix et ne manquez pas une course du Championnat MotoE™ ? Testez vos connaissances en répondant à ce questionnaire et tentez de remporter un VidéoPass pour la saison en cours !

GP de France : Course 1 du MotoE™

Recommandés