Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Morbidelli et Rins conservent leurs chances au Championnat !

Les deux hommes accusent respectivement 25 et 32 points de retard sur le leader Joan Mir… à trois courses de la fin.

Il y a toute juste quelques semaines, quatre pilotes semblaient se détachaient en tête du Championnat : Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Andrea Dovizioso (Ducati Team). Oui mais voilà, alors que Joan Mir continuait d’enfiler les podiums, ses trois principaux adversaires connaissaient quelques déboires. Résultat, le Majorquin s’est emparé des rênes. Son avance se porte d’ailleurs à 14 points désormais, mais pas seulement…

Deux hommes se sont invités doucement mais sûrement aux hostilités : Alex Rins (Team Suzuki Ecstar) et Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT). Takaaki Nakagami aurait presque pu ajouter son nom à cette liste, sans cette erreur commise dès le premier tour. Rappelons que le Japonais n’avait jamais loupé un seul Top 10 depuis le début de saison.

À vrai dire, le constat est beaucoup plus frappant dans le cas d’Alex Rins (Team Suzuki Ecstar). Le Catalan, qui n’avait plus goûté au moindre Top 3 depuis son triomphe de l’an passé à Silverstone, en a inscrit trois en l’espace de quatre courses, avec en point d’orgue ce succès en Aragón.


Certes ce dimanche le n°42 n’aura pas été en mesure de rivaliser avec Franco Morbidelli. Qu’importe ce sont quatre points supplémentaires de repris au leader, en plus des 19 déjà grappillés une semaine plus tôt. À ce stade, le pilote ibérique affiche donc 32 longueurs de retard sur son coéquipier Joan Mir. Pourtant sa saison n’avait pas forcément bien débuté.


Souvenez-vous, lors des qualifications du GP d’Espagne, le représentant du team Suzuki Ecstar tombait lourdement sur l’épaule : une chute qui se soldait par une luxation et une fracture de l’humérus droit. Fort heureusement, cette dernière ne nécessitait pas d’opération, mais du repos dont il n’aura jamais pu profiter, comme il l’a souligné à plusieurs reprises en conférence de presse ; raison pour laquelle la douleur se réveille parfois. Alex Rins s’en est donc plutôt bien sorti pour figurer dans une telle situation.


À trois manches de la fin, tout reste jouable également pour Franco Morbidelli. L’Italien est même bien plus proche de Joan Mir au Championnat. Preuve en est : le transalpin, actuellement quatrième, accuse seulement 25 longueurs de retard, contre 38 il y a encore deux manches. Si le Romain a enregistré un total de trois abandons (à Jerez à cause d’un problème mécanique, à Spielberg après cet impressionnant accrochage avec Johann Zarco et au Mans), le Romain peut aussi se targuer d’avoir gagné plus d’une épreuve cette année, ce qui n’est pas à la portée de tous. Seul un pilote en a fait autant… Fabio Quartararo !

Alors pourront-ils se montrer encore plus menacer sur ces trois dernières courses ? Réponse, très bientôt !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Résumé : Morbidelli se maintient dans la course au titre !