Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

GP d’Europe – Moto3™ : Grande première pour R. Fernández !

Le Madrilène remporte ce Grand Prix d’Europe ; une course qui aura véritablement relancé le Championnat.

Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo), expert en matière de poles, n’avait encore jamais goûté aux joies de la victoire. Mais la patience du Madrilène aura fini par être récompensée ce dimanche pour son 40e départ en mondial, au terme d’une course riche en rebondissements…

Moto3™ : L'étau se resserre en tête au Championnat...

Tout d’abord, Celestino Vietti (Sky Racing Team VR46) y signait le meilleur envol devant Alonso López (Sterilgarda Max Racing Team) et Albert Arenas (Valresa Aspar Team). L’Italien n’allait toutefois mené qu’un très court instant, puisque Alonso López parvenait à le surprendre une boucle plus tard ; l’Espagnol se faisant lui-même délogé par Raúl Fernández dans la foulée. Une manœuvre qui le mettait en réalité à l’abri d’un incident car Celestino Vietti était victime d’un lourd highside et en voulant l’éviter, Albert Arenas recevait un énorme coup à l’arrière de sa moto.

L'accrochage qui coûtera le titre à Arenas ?

Si Alonso López partait au tapis, tout comme Celestino Vietti, le leader du Championnat réussissait en revanche à rester sur ses roues. Sauf que la KTM du Catalan dégageait une certaine fumée ; ce qui l’obligeait à rentrer. Ses mécaniciens tenteront tant bien que mal de la réparer. Ceci étant, trois tours s’étaient écoulés et à son retour en piste, le natif de Gérone écopait d’un drapeau noir.

Pendant ce temps-là, Raúl Fernández en avait profité pour s’échapper. D’ailleurs plus personne ne le reverra. Derrière, un groupe de cinq pilotes se formait avec Tony Arbolino (Rivacold Snipers Team), Sergio Garcia (Estrella Galicia 0,0), Ai Ogura (Honda Team Asia), Darryn Binder (CIP – Green Power) et Carlos Tatay (Reale Avintia Moto3). Finalement le Sud-Africain et le n°99 finissaient par décrocher. Ils n’étaient donc plus que trois à pouvoir prétendre au podium.

Le poleman John McPhee (Petronas Sprinta Racing), qui avait perdu pas mal de terrain au départ, se faisait quant à lui piéger, tout comme Jaume Masia (Leopard Racing). Rappelons que ce dernier venait de remporter les deux précédentes épreuves.

À quelques hectomètres de l’arrivée, Tony Arbolino était au bout du compte contraint de s’incliner face à Sergio Garcia qui produisait alors son effort et Ai Ogura l’imitait. La hiérarchie n’évoluera plus. Raúl Fernández triomphait ainsi devant Sergio Garcia, le vainqueur de l’édition 2019 et Ai Ogura. À trois points près, le Japonais n’héritait néanmoins pas des commandes au classement général. L’étau se resserre en revanche avec Albert Arenas.

Tony Arbolino devait donc se contenter d’une quatrième position ; tandis que Darryn Binder et Carlos Tatay se classaient respectivement cinquième et sixième. Stefano Nepa (Valresa Aspar Team Moto3) arrachait pour sa part la septième place. Jeremy Alcoba (Kömmerling Gresini Moto3), Filip Salac (Rivacold Snipers Team) et Ayumu Sasaki (Red Bull KTM Tech3) complétaient le Top 10.

Prochaine épreuve dans une semaine à Valence.

Le Top 10
1. Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo)
2. Sergio Garcia (Estrella Galicia 0,0) - +0.703
3. Ai Ogura (Honda Team Asia) - +1.005
4. Tony Arbolino (Rivacold Snipers Team) - +1.037
5. Darryn Binder (CIP – Green Power)  - +13.392
6. Carlos Tatay - (Reale Avintia Moto3) - +13.424
7. Stefano Nepa - (Valresa Aspar Team Moto3)  - +16.719
8. Jeremy Alcoba (Kömmerling Gresini Moto3) - +16.824
9. Filip Salac (Rivacold Snipers Team) - +16.964
10. Ayumu Sasaki (Red Bull KTM Tech3) - +17.088

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP d’Europe et profitez de l’intégralité de la saison Moto3™ avec le VidéoPass.

GP d'Europe : Le coup d'envoi du Moto3™ !