Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By Nick Harris

La symbolique du numéro, par Nick Harris

Dans cette chronique, l’ex-commentateur du motogp.com parle de ces pilotes qui auront vu leur carrière identifiée à un numéro.

Garder ce numéro qui vous a porté chance ou l’abandonner pour arborer le numéro 1 : dans le commun des mortels, seuls quelques rares privilégiés sont confrontés à ce dilemme de rêve ; une décision exclusivement réservée aux Champions du Monde.

Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) a finalement tranché et ce dernier rejoindra une minorité de pilotes ayant conservé leur numéro, ce 36 avec lequel il aura été sacré deux fois dans son cas ! Le représentant du team Suzuki Ecstar a reconnu que le choix s’était avéré difficile mais qu’il était hors de question de se séparer de ce bien-aimé 36.

À cette annonce, le Majorquin a bien sûr rencontré quelques critiques mais soulignons tout de même que certains en ont fait leur identité, à l’image de Barry Sheene ou de Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT). Et pour cause : leur n°7 et 46 sont devenus célèbres à travers le monde ; deux brillants pilotes, qui n’ont jamais eu peur d’exprimer leurs points de vue.

Le dernier titre de Barry Sheene en 500cc remonte certes à plus de 44 ans, il n’empêche que la Grande-Bretagne ne l’a jamais oublié : ses exploits, son courage et sa détermination à revenir après deux gros accidents, sans oublier ce côté médiatique et son mariage avec la mannequin Stéphanie. Mais il y avait aussi son traditionnel n°7 auquel il fut toujours attaché, un 7 avec cette ligne du milieu que la vieille école tentera à de nombreuses reprises d’interdire. Autant vous dire qu’ils n’y parviendront jamais, avec ce pilote qui avait été jusqu’à faire un trou à l’avant de son casque pour pouvoir fumer une cigarette sur la grille !

Un de ses grands amis et concurrents en piste était Graziano Rossi. Et très naturellement, lorsque son fils débuta la compétition, il allait opter pour le même numéro que lui, à savoir le 46. La suite de l’histoire, vous la connaissez. Valentino Rossi remportera pas moins de neuf titres et 115 Grands Prix avec ce dossard.

Peu importe où vous alliez, vous verrez des n°46 de partout, que ça soit sur un t-shirt en Australie, à l’arrière d’un tuk-tuk en Inde, sur une plaque d’immatriculation à Rome ou sur une casquette en Finlande. À vrai dire, tout le monde sait ce qu’il représente. C’est aussi ce qui a contribué au succès de celui que l’on surnomme habituellement ‘Il Dottore’.

Ces deux légendes ne sont pas les seuls à avoir refusé de porter le n°1. Prenez l’octuple Champion du Monde Marc Márquez (Repsol Honda Team) : ce n°93 l’a toujours accompagné. Après un bref passage par le n°1, Jorge Lorenzo sera quant à lui revenu au 99 qui lui est d’ordinaire associé.

Alors se souviendra-t-on du n°36 comme des n°7, 46, 93 et 99 ? Le futur nous le dira !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.