Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By motogp.com

Test du Qatar – Jour 3 : Miller conserve son meilleur temps

Aucun pilote n’aura en effet été capable d’aller chercher son chrono, à cause de ce sable ramené sur la piste par le vent.

Une cinquième et dernière journée de Test était censée se dérouler, ce vendredi sur le Circuit International Losail. Les pilotes comptaient s’y prêter à quelques simulations de course, tout en validant les ultimes pièces. Oui mais voilà, c’était sans compter sur un invité surprise : ce vent, soufflant de dos dans la ligne droite principale, qui allaient littéralement balayer la piste de sable et rendre le ciel particulièrement brumeux.

Les Tests de pré-saison s'achèvent à Losail !

Résultat on allait voir que très peu d’action. Sur les coups de 13h, Michele Pirro (Ducati Test Team) osait malgré tout s’y aventurer, au même titre que Sylvain Guintoli (Team Suzuki Ecstar), sans toutefois établir de chrono. Danilo Petrucci (Tech3 KTM Factory Racing) et Pol Espargaró (Repsol Honda Team) étaient finalement les premiers à enregistrer un tour en plus de 2’01.

Compte tenu de l’épaisse traînée de poussière laissée à chacun de leurs passages, il était alors décider de faire entrer ces machines, chargées de nettoyer l’asphalte : une interruption qui durera près d’une heure et demi.

Après quoi, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Stefan Bradl (Honda Test Team) et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) venaient ajouter leur nom au classement ; Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) n’étant pour sa part sorti qu’à titre de reconnaissance. Toujours est-il qu’en ce vendredi, les honneurs revenaient à un certain Danilo Petrucci avec un chrono en 1’58.157, situé à très exactement cinq secondes de cette référence établie deux jours plus tôt par Jack Miller (Ducati Lenovo Team).

Quelle note les marques donnent-elles à leur pré-saison ?

Ducati sortait d’ailleurs grand vainqueur de ce Test… et pas seulement en termes de performances pures ! Ses pilotes officiels, qui bénéficiaient d’un nouveau package aérodynamique, d’un châssis plus évolué et d’un holeshot device à l’avant, se seront en effet montrés assez réguliers sur les longs runs. Le bilan était également assez positif pour Johann Zarco (Pramac Racing) ; tandis que les rookies Enea Bastianini (Esponsorama Racing), Jorge Martín (Pramac Racing) et Luca Marini (Sky VR46 Avintia) auront tenté tant bien que mal de trouver leurs repères.

Yamaha aura elle aussi assez bien tiré son épingle du jeu. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), redoutables en toute configuration, semblent d’accord sur le choix du châssis. Lesquels auront pu en dehors de ça évaluer un cache en carbone qui recouvrait les fourches, un carénage différent, ainsi qu’un autre garde boue. Une fois la phase de l’adaptation passée, Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT) affichait pour sa part un grand sourire. De toute évidence, l’Italien semble approuver les derniers éléments que la marque aux diapasons lui a fourni et ce récent bond dans la hiérarchie en était la preuve. Ne pas écarter non plus Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), troisième représentant du constructeur japonais à figurer dans le Top 4.

Aprilia débarquait de son côté avec une RS-GP quasi flambant neuve… De l’assise au moteur, en passant par l’échappement, le châssis ou encore l’aérodynamique : presque tout a fait l’objet de changements et globalement Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini) en aura fait bon usage, même si son jeudi aura été marqué par quelques petits problèmes techniques, venant perturber son programme. Ce qui ne l’empêchera pas d’hériter du sixième temps final.

Le clan Suzuki se montrait en revanche plus discret. Concentré sur le châssis, le carénage et le bras oscillant, Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) regrettait de ne pas pu avoir rouler en ce vendredi. Néanmoins, le Champion du Monde ne se disait pas inquiet quant à leur niveau, insistant sur le fait qu’à défaut de jouer la gagne au Qatar, la saison serait extrêmement longue. En attendant le Majorquin se voyait crédité de la septième place devant son coéquipier Alex Rins (Team Suzuki Ecstar).

Chez Honda, Pol Espargaró (Repsol Honda Team) commence à doucement s’approprier cette RC213V, comme en atteste ce Top 10 final. Cependant, l’addition s’avérait pour le moins salée pour le HRC avec pas moins de dix chutes en quatre jours. Alex Márquez (LCR Honda Castrol), parti cinq fois à la faute, allait jusqu’à se fracturer le quatrième métatarse du pied droit. À voir dans quel état il sera donc au moment du coup d’envoi d’ici deux semaines… Stefan Bradl (Honda Test Team), qui en avait mis plein la vue le week-end dernier, aura pareillement pris un gros coup aux cervicales pour la reprise des activités mercredi. Pourtant ce n’est pas le travail qui manquait, puisque le constructeur japonais avait entre autres mis à leur disposition trois châssis et trois packages aérodynamiques !

A. Márquez: « J'insistais auprès des médecins pour revenir »

KTM éprouvait enfin plus de difficultés et malheureusement, il leur fut impossible de trouver la moindre solution, au vu des conditions. À vrai dire, il fallait descendre jusqu’au 16e rang pour voir apparaître une RC16, celle de Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing). Précisons tout de même que ce tracé n’est pas le plus approprié à leur prototype.

Ainsi s’achève cette pré-saison MotoGP™. Rendez-vous à présent dans deux semaines pour le premier Grand Prix, qui se tiendra au même endroit !

Le Top 10 final : 
1. Jack Miller - (Ducati Lenovo Team) - 1:53.183
2. Maverick Viñales - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.061
3. Fabio Quartararo - (Monster Energy Yamaha MotoGP) - +0.080
4. Franco Morbidelli - (Petronas Yamaha SRT) - +0.140
5. Francesco Bagnaia - (Ducati Lenovo Team) - +0.261
6. Aleix Espargaró - (Aprilia Racing Team Gresini) - +0.457
7. Joan Mir - (Team Suzuki Ecstar) - +0.644
8. Alex Rins - (Team Suzuki Ecstar) - +0.677
9. Johann Zarco - (Pramac Racing) - +0.716
10. Pol Espargaró - (Repsol Honda Team) - +0.716

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Suivez tous les préparatifs en amont de cette nouvelle saison MotoGP™, tout en bénéficiant d’une large bibliothèque vidéos, en vous abonnant dès à présent VidéoPass.

After the Flag : Le bilan du Test au Qatar

Recommandés