Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

L’avis de Simon: Honda, ceux qui peuvent créer la surprise ?

Notre reporter en pitlane se disait agréablement surpris par les performances de ses représentants durant le récent Test.

Honda a clairement travaillé, car les nouvelles pièces étaient mises à disposition de Stefan Bradl dès les essais de janvier à Jerez et pas beaucoup de constructeurs en sont capables. Durant le Test au Qatar, j’ai pu voir trois châssis différents (ancien et nouveau), trois packages aérodynamiques dont un totalement en contraste avec les deux autres, un peu du style Ducati, mais en plus grand. Et il y avait aussi plusieurs échappements.

Je dois avouer que les deux pilotes Repsol Honda m’ont surpris. Je sais que Stefan Bradl (Repsol Honda Team) a fini la saison passée en trombe, mais je pense qu’ils a dépassé les attentes de tout le monde, y compris de son propre team. C’est vraiment dommage qu’il soit parti à la faute et qu’il se soit un peu froissé lors de ce second Test, sinon quoi il était régulièrement dans le Top 5. En tant que pilote essayeur, sa charge de travail est énorme. Forcément, il est chargé d’évaluer différentes choses, ce qui l’empêche parfois de jouer sur ses propres setups pour gagner en vitesse. Il passe son temps à faire des comparatifs, et pas le choix dans ce cas-là, il faut conserver la même base de settings, ce qui n’est pas toujours amusant. Vous ne pouvez pas prouver de quoi vous êtes réellement capables. Malgré tout, Stefan Bradl s’est montré très rapide et ses longs runs étaient assez impressionnants. Toujours est-il que Honda progresse dans cette mission, qui consiste à rendre la RCV accessible à un plus grand nombre.

Bradl, l'atout clé de Honda ?

Pol Espargaró (Repsol Honda Team) fut pour moi la surprise du Test. Ses débuts sur la Honda furent très impressionnants. Alberto Puig s’est d’ailleurs dit ravi que cette moto plaise autant à Pol, que quand il essaie, les chronos viennent naturellement ; ce qui est plutôt bon signe. Il était compétitif de tout point de vue, que ça soit en termes de tours lancés ou de rythme. Et je l’ai trouvé pleinement concentré sur sa mission. Il sait qu’il n’a pas le temps de trouver des excuses. Quand je réunis toutes les informations que j’ai pu collecter, j’en arrive à cette conclusion… Je ne serais pas étonné si Pol venait à décrocher un podium sur une des deux courses au Qatar. Je sais, ça paraît énorme, mais je pense que c’est vraiment ce qu’il vise.

Concernant la moto en elle-même et ses caractéristiques, le passage en courbe ne semble toujours pas être son point fort. Je ne parle pas non plus du grip, que ça soit en entrée en sortie. Ceci étant, je note qu’ils ont l’air moins affecté par les changements d’adhérence.

P. Espargaró, source d'espoirs au HRC

D’autre part, la ligne droite principale est particulièrement longue au Qatar et la Honda a une belle vitesse de pointe. Peut-être pas autant que la Ducati, mais on n’en est pas loin.

Pour ce qui est des départs enfin, ils ont mis un certain temps à progresser. Ils sont désormais équipé du holeshot device à l’avant, qui s’associe à celui qu’ils avaient déjà à l’arrière. Mais il aura fallu attendre les dernières heures pour vraiment assister à un changement côté Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) et Pol Espargaró. Peut-être que leurs ingénieurs ont entretemps procédé à quelques ajustements. À moins qu’ils aient simplement trouvé leurs marques. Quoi qu’il en soit, ils semblent désormais prêts. »

Suivez tous les préparatifs en amont de cette nouvelle saison MotoGP™, tout en bénéficiant d’une large bibliothèque vidéos, en vous abonnant dès à présent VidéoPass.