Achat de billets
Achat VidéoPass
News
4 jours ago
By motogp.com

Ces technologies attendues pour le GP du Qatar…

Petit tour d’horizon de ces pièces aperçues en Test, auxquelles les marques devraient avoir recours pour ce premier week-end de compétition.

Un des aspects les plus intéressants à observer en marge des Tests, ce sont les pièces étrennées par les différents constructeurs, qui en disent long sur le travail effectué durant l’hiver. Chaque année, tout un tas de nouveautés y surgissent et 2021 n’y aura pas fait exception… en voici la preuve !

DUCATI :

Ducati a une fois de plus fait honneur à son statut de précurseur, avec des innovations notamment sur le plan aérodynamique. Il faut dire qu’à l’avant, le changement est assez radical, puisque ce sont bien plus que de simples ailettes. L’objectif étant très certainement de réorienter le flux d’air pour gagner en vitesse de pointe et avoir plus de grip lors des passages en courbe. En tout cas, force est de constater que les équipes emmenées par Luigi Dall’Igna continuent de travailler sur le sujet.

D’autre part, leurs Desmosedici arboraient une ‘salad box’ au look redessinée et un holeshot device supplémentaire à l’avant, au même titre qu’Aprilia, Honda, KTM ou encore Suzuki.

APRILIA :

La RS-GP a pour sa part été quasiment refaite à neuf ! Du moteur au châssis, en passant par le carénage ou l’assise : tout a fait l’objet de changement, y compris le bras oscillant, désormais constitué à base de carbone. Autrement, Suzuki est désormais le seul constructeur à ne pas disposer de cette caractéristique.

KTM :

Chez KTM, ce qu’on remarque de suite c’est ce nouveau siège. Dani Pedrosa (Red Bull KTM Factory Racing) l’a testé au Qatar, tandis que ses camarades étaient chargés d’évaluer ce package aérodynamique revisité. Plus étroit que l’ancien sur le dessus, il présente aussi comme des dents de requins, à en juger par vous-même.

HONDA :

Le géant japonais avait de son côté mis trois châssis à disposition de ses pilotes : la version standard de 2020, un deuxième avec les fameux inserts en carbone et un autre, aperçu quelques semaines plus tôt à Jerez avec Stefan Bradl (Repsol Honda Team). En dehors de ça, les RC213V de Stefan Bradl et Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) étaient pourvues de ce fameux aéro dévoilé lors du Test de Misano l’an dernier.

SUZUKI :

Sylvain Guintoli, Joan Mir et Alex Rins, qui auront eu l’opportunité tous trois de tester le moteur 2022 en avant-première, soulignaient déjà de nets progrès. Un nouveau châssis avait également été apporté, ainsi qu’un bras oscillant… Enfin ça c’était pour la partie visible, dixit Frankie Carchedi, le chef mécanicien de Joan Mir.

YAMAHA :

Dans le clan Yamaha, les quatre pilotes semblent avoir validé le nouveau châssis. Parallèlement, Yamaha effectuait des comparaisons de garde-boue, pour remédier à ces quelques problèmes de surchauffe, parfois rencontrés lors de courses en paquet. À voir si ces évolutions porteront leurs fruits au Qatar.

Si vous souhaitez être informé des dernières nouveautés techniques, rendez-vous sur notre page Facebook MotoGP™ Tech group.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés