Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Ceux qu’il faudra surveiller en Moto2™

Petit tour d’horizon de certains de ces pilotes qui chercheront à se montrer davantage en cette deuxième moitié de saison.

Tags Moto2, 2021

Si certains pilotes du Moto2™ ont déjà fait forte impression en cette première partie de saison, d’autres comptent en revanche sur la seconde pour se rattraper ou s’affirmer.

Arón Canet (septième, 55 points) : 

Parmi ces concurrents, il y a notamment Arón Canet (Aspar Team Moto2). En 2020, il s’était adjugé le trophée de Rookie of the Year en terminant 14e, malgré trois courses manquées pour cause d’une fracture à la main gauche et d’un syndrome des loges. À vrai dire, le Valencien s’était montré très impressionnants sur les autres rendez-vous, comme en témoignent ces sept Tops 10.

Or à ce stade, le bilan est un peu plus mitigé : certes, il a bien signé deux podiums, mais au total il ne s’est hissé qu’à trois reprises parmi les dix premiers. Nul doute sans ces quatre abandons, le pilote ibérique aurait pu bien mieux figurer que cette septième place.

Joe Roberts (dixième, 50 points)

On reste également un peu sur notre faim concernant Joe Roberts (Italtrans Racing Team). Approché en fin d’année passée par Aprilia, le Californien avait fini par se rétracter, décidant de faire honneur à son contrat avec Italtrans Racing Team ; l’équipe tenante du titre avec Enea Bastianini : « Je ne veux pas rouler en MotoGP™ seulement pour ma nationalité, mais parce que je le mérite, » avait-il affirmé.

Sauf que ses résultats ont été jusqu’à présent moins convaincants qu’en 2020. Il y a un an de ça, l’Américain signait trois poles et même un podium en République Tchèque, pour atteindre le septième rang… Rien de tout ça en 2021, bien qu’il enchaîne les Tops 10, ou du moins quand il franchi le drapeau à damier. En effet, le natif de Malibu en est déjà à quatre zéros pointés.

Augusto Fernández (huitième, 50 points) :

Augusto Fernández (ELF Marc VDS Racing Team), auteur de débuts pour le moins prometteurs en Moto2™, s’est quant à lui quelque peu resaisi, après une campagne 2020 très compliquée chez ELF Marc VDS Racing Team ; équipe qui a pourtant vu défiler les Champions. Dernier en date ? Alex Márquez en 2019 qu’il a précisément remplacé. Le représentant du team ELF Marc VDS Racing a clairement souffert de la comparaison avec son coéquipier Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing Team), classé troisième cette année-là avec trois victoires et sept podiums au compteur, alors que lui ne faisait pas mieux que quatrième. Au Championnat, il devait d’ailleurs se contenter d’une 13e position au classement général.

Récemment on observe malgré tout un léger mieux… Enfin l’Espagnol a déjà presque autant de Tops 10 que lors de la précédente édition (quatre contre six), a fini troisième à Assen : circuit où il avait empoché son tout premier succès. Problème, le n°37 manque encore de régularité ; ces quatre chutes en Espagne, au Mans, au Mugello et au Sachsenring lui ayant fait perdre pas mal de terrain. Si bien qu’il se retrouve à égalité de points avec Xavi Vierge (Petronas Sprinta Racing) et de Joe Roberts, sous la menace de Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia).

Ai Ogura (11e, 49 points) : 

Le Japonais, arrivé troisième du Championnat du Monde Moto3™ en 2020, est justement le deuxième meilleur rookie à ce jour. Pas un hasard dans le sens où il a engrangé cinq Tops 10 en neuf manches. Dommage finalement que trois incidents – survenus à Portimão, à Montmeló et en Allemagne – soient venus gâcher ce joli bilan.

Albert Arenas (17e, 22 points) :

Pour Albert Arenas (Aspar Team Moto2), l’adaptation n’aura pas nécessairement été facile. Il aura fallu plus exactement atteindre le Sachsenring pour le voir inscrire son premier Top 10. Ceci étant, le tenant du titre Moto3™ enregistre depuis peu de nets progrès.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés