Achat de billets
Achat VidéoPass
News
11 jours ago
By motogp.com

Ceux qu’il faudra surveiller en Moto3™

Certains noms sont particulièrement motivés à l’idée de remonter au classement sur cette deuxième partie de saison et ont le potentiel pour.

Durant cette première partie de saison, certains pilotes du Moto3™ se seront révélés. D’autres n’auront pas connu les résultats escomptés, alors qu’il l’aurait amplement mérité : ce sont justement ces concurrents que nous abordons au travers de cet article.

Jeremy Alcoba (neuvième, 58 points) :  

Jeremy Alcoba (Indonesian Racing Gresini Moto3) s’était plutôt bien qualifié pour les deux premiers rendez-vous de Losail, malheureusement à aucun moment il ne ralliait l’arrivée. Et le Catalan allait avoir guère plus de chance en Algarve, comme en attestent ces deux petits points inscrits, alors qu’il s’élançait une nouvelle fois de la première ligne. À Jerez, malgré un passage par les repêchages, il parvenait tout de même à inscrire le deuxième temps des qualifications, pour transformer l’essai dans la foulée : il s’agissait de son premier podium de l’année.

Le représentant du team Indonesian Racing Gresini Moto3 connaissait ensuite deux contre-performances au Mans et au Mugello, mais se relançait une semaine plus tard en Catalogne avec une deuxième place aussi bien en Q2 qu’en course. Dans la foulée, le n°52 se classait quatrième au Sachsenring, en ayant gagné pas moins de 16 positions. Quant à son GP des Pays-Bas, il se soldait par une pole et un Top 10.

Alors Jeremy Alcoba pourra-t-il monter en puissance sur des circuits comme ceux de Misano, d’Aragón ou de Valence où il avait réalisé d’honorables prestations en 2020 ? Nous le saurons bientôt.

Andrea Migno (dixième, 58 points) :

Andrea Migno (Rivacold Snipers Team), habitué à piloter une KTM depuis six ans, enfourchait pour la toute première fois sa Honda au Qatar et allait rapidement s’y adapter, si on croit cette quatrième position, décrochée à l’occasion du second rendez-vous. À Portimão, le transalpin goûtait ensuite aux joies de la pole. À cela s’ajoutait cette troisième marche du podium, qui lui permettait de remonter au cinquième rang du Championnat. Et le natif de Cattolica poursuivait sur sa lancée à Jerez avec une nouvelle première ligne, accompagnée d’une quatrième place.

Après sa 11e position du Mans, alors qu’il était troisième au classement général, les choses finissaient néanmoins par se gâter. Sur ses terres, le pilote du team Rivacold Snipers était en effet victime d’une chute dès le premier tour. Une semaine plus tard rebelote à Montmeló… Résultat, le n°16 perdait pas mal de terrain sur ses rivaux. Andrea Migno connaissait un léger sursaut en Allemagne, puis était rattrapé par ses vieux démons à Assen : son troisième abandon en quatre courses. Il pourrait toutefois trouver un second souffle sur des tracés comme le Red Bull Ring, Misano, Valence ou Austin, qui lui avaient souri par le passé.

Izan Guevara (15e, 36 points) :

Izan Guevara effectuait une arrivée très remarquée au Qatar en atteignant d’emblée la première ligne et une septième place, à moins d’une seconde du vainqueur. Ceci étant, le rookie faisait encore mieux une semaine plus tard, comme en atteste cette sixième position. Le Majorquin allait en revanche avoir un peu plus de mal à dompter le tracé de Portimão. Reparti d’Algarve sans le moindre point, la nouvelle recrue du team Gaviota GASGAS Aspar Team en décrochait ensuite quelques-uns à Jerez et au Mans.

Finalement, la manche du Mugello fut la plus compliquée qu’il aura dû gérer. Seulement 29e sur la grille, le jeune Espagnol devait en effet s’y contenter du 17e rang. Et pour ne rien arranger, ce dernier partait dans la foulée au tapis en Catalogne : son troisième résultat blanc de l’année. Dixième au Sachsenring, puis 12e à Assen, Izan Guevara s’est malgré tout affirmé comme un possible prétendant pour le Top 5. Attendons donc de le voir à l’œuvre sur des tracés qu’il n’a encore jamais foulés comme Sepang ou Austin.

Xavier Artigas (17e, 30 points) :

Qu’on se le dise : ses quatre abandons et cette course terminée en dehors des points au Mugello ne reflètent pas son véritable niveau. Sa saison a certes débuté sur trois chutes, mais Xavier Artigas (Leopard Racing) a joliment rectifié le tir à compter de Jerez avec une neuvième place. Dans la Sarthe, le représentant du team Leopard Racing se voyait même récompensé du septième rang.

Les rendez-vous du Mugello et de Montmeló lui souriaient en revanche pas du tout... Ceci étant, il reste depuis sur deux neuvième places consécutives. À ce jour, les qualifications semblent son véritable point faible. Néanmoins le pilote ibérique peut compter sur cette structure qui a accompagné de nombreux Champions pour gagner en expérience.

Deniz Öncü (20e, 25 points) :

Deniz Öncü (Red Bull KTM Tech3) dispute actuellement sa deuxième saison en mondial. Auteur de résultats prometteurs, le Turc empochait tout compte fait son premier podium à Montmeló et ce n’est probablement qu’un début.

Tout aussi performant le samedi, le natif d’Alanya n’a jamais manqué la Q2 depuis l’arrivée du Moto3™ en Europe. À Portimão, il était carrément parti septième. Souvent à la lutte aux avant-postes, le protégé d’Hervé Poncharal aurait été largement mieux placé, s’il n’avait pas joué de malchance sur certains rendez-vous. Gare toutefois à la revanche du n°53 sur un circuit comme celui du Red Bull Ring où il était tombé en tête de course l’an passé.

Alors de quoi seront-ils capables ? Premier élément de réponse dès le week-end du 7-8 août en Styrie.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.