Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

N’attendez pas 11 ans, par Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ se remémore quelques célèbres comeback à l’aube de ce GP de Styrie auquel participeront Pedrosa et Crutchlow.

Tags MotoGP, 2021

Wildcards, remplaçants ou pilotes de retour : peu importe l’appellation, toujours est-il que le triple Champion du Monde Dani Pedrosa et le multiple vainqueur en Grands Prix Cal Crutchlow s’apprêtent à retrouver la grille MotoGP™ ce week-end en Styrie.

C’est une décision courageuse de leur part, mais certains leur ont ouvert la voie, qui plus est avec manière, à l’instar de Troy Bayliss. Si beaucoup se souviennent de ce titre empoché par Nicky Hayden à Valence en 2006, rappelons tout de même que l’Australien s’était imposé ce jour-là sur la Ducati du convalescent Sete Gibernau.

Un an plus tôt, Olivier Jacque, recruté par Kawasaki pour pallier l’absence d’Alex Hoffman, avait déjà terminé à une magnifique deuxième place sur une piste de Shanghai détrempée : du jamais vu pour la marque japonaise à ce niveau de la compétition.

D’autres sont revenus dans des circonstances différentes. L’Australien Garry McCoy, sans guidon début 99, a substitué Simon Crafar chez Red Bull Yamaha et l’équipe aura eu raison de lui accorder sa confiance puisqu’il inscrira trois succès l’année suivante, pour terminer cinquième au Championnat.

Certes, Freddie Spencer et Sete Gibernau ont éprouvé quelques difficultés à leur retour, mais s’il y a bien un comeback, qui aura marqué à tout jamais l’histoire de notre sport, c’est celui de Mike Hailwood. Non seulement, il est revenu où tout a commencé - sur l’Île de Man, mais en plus de ça il y a gagné… du haut de ses 38 ans !

Le retrait de Honda fin 1967 avait poussé le Britannique a raccroché le cuir… enfin partiellement, car ça ne l’avait pas empêché de continuer à disputer d’autres compétitions internationales sur des Honda 350 ou 500cc. Il avait alors enregistré neuf titres de Champion du Monde et 76 victoires, jusqu’à se laisser tenter par l’automobile.

Mike Hailwood avait ensuite remporté le Championnat Européen de Formule 2 et signé quelques podiums en F1. Il avait même été récompensé de la Médaille George en 1973, pour avoir sorti Clay Regazzoni de sa monoplace en feu au GP d’Afrique du Sud. Il avait arrêté les courses, mais comme il lui était impossible de rester tranquille, il décidait de se réattaquer au TT, bien que l’épreuve ne fasse plus partie du calendrier. Et je vous laisse imaginer les scènes de liesse lorsqu’il franchit la ligne d’arrivée en vainqueur dans le cadre de la course Formula One TT. En prime, il battait même l’ancien record du tour. Je m’estime chanceux d’avoir assisté un an plus tard à son dernier succès sur la Senior Race de ce même événement, puisqu’il allait perdre la vie dans un accident de la route en 1981 avec sa fille Michelle. Assurément un des plus grands pilotes de l’histoire.

Bonne chance à Dani et à Cal pour dimanche. Quant à Andrea Dovizioso, fera-t-il son retour la saison prochaine ? Une chose est sûre, aucun d’eux n’attendra 11 ans !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés