Achat de billets
Achat VidéoPass
News
25 jours ago
By motogp.com

Assistera-t-on à un nouveau record en 2021 ?

Sept pilotes différents ont déjà triomphé à ce jour et sept courses restent encore à disputer.

On ne cesse de le répéter, mais à l’heure actuelle, tous les constructeurs ou presque ont les capacités de gagner dans cette catégorie MotoGP™. C’est bien simple, la semaine passée : cinq marques différentes figuraient aux avant-postes ; ce qui n’était plus arrivé depuis Brno 2008.

Une grille prestigieuse

Il faut dire qu’au-delà même de ces prototypes, tendant à être de plus en plus performants, ces derniers sont représentés par des pilotes qui se sont déjà fait un nom sur la scène mondiale. Il suffit de regarder la composition de cette grille 2021… Parmi les 22 titulaires, on recense 12 Champions : Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Joan Mir (Team Suzuki Ecstar), Marc Márquez (Repsol Honda Team), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT), Valentino Rossi (Petronas Yamaha SRT), Jorge Martín (Pramac Racing), Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing), Alex Márquez (LCR Honda Castrol), Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team), Pol Espargaró (Repsol Honda Team), Johann Zarco (Pramac Racing) et Enea Bastianini (Avintia Esponsorama).

12 concurrents ont également eu le privilège de triompher à ce niveau de la compétition : Maverick Viñales, Joan Mir, Marc Márquez, Franco Morbidelli, Valentino Rossi, Jorge Martín, Brad Binder, Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP), Miguel Oliveira (Red Bull KTM Factory Racing), Danilo Petrucci (Tech3 KTM Factory Racing) et Jack Miller (Ducati Lenovo Team).

Sept vainqueurs différents en 11 courses

Et rien que cette année, ils sont déjà sept à avoir goûté aux joies de la victoire ! Souvenez-vous, Maverick Viñales avait ouvert le bal brillamment au Qatar, avant de se faire emboîter le pas par Fabio Quartararo. Lequel parvenait à conserver l’ascendant à Portimão.

Puis Jack Miller enchaînait avec ses deux premiers succès sur le sec, qui plus est sous les couleurs de Ducati. Fabio Quartararo prenait finalement sa revanche 15 jours plus tard au Mugello, mais connaissait quelques désagréments sur son circuit fétiche de Montmeló ; une véritable aubaine pour Miguel Oliveira, qui n’était plus jamais rejoint. Marc Márquez récupérait ensuite son statut de n°1 au Sachsenring et Fabio Quartararo clôturait cette première partie de saison sur un triomphe.

Au retour des vacances, Jorge Martín créait alors la surprise, en s’imposant pour son sixième départ au sein de l’élite. Sans oublier ce dénouement complètement inattendu ce week-end, lorsque Brad Binder décidait à trois tours de la fin de rester en slicks pour l’emporter sur piste détrempée.

Qui sera le suivant ?

Mais d’autres candidats entendent bien ajouter leur nom à cette liste, comme Francesco Bagnaia, passé tout près d’une victoire au Red Bull Ring ou Joan Mir ; le Champion du Monde en titre ne s’étant en effet pas encore illustré cette année. On atteindrait dès lors le record des années 2016 et 2020, avec neuf vainqueurs distincts en une saison.

Il y a cinq ans, avaient plus exactement eu le privilège de monter sur la plus haute marche du podium : Jorge Lorenzo (Losail, Le Mans, Mugello, Valence), Marc Márquez (Termas de Río Hondo, Austin, Sachsenring, Aragón, Motegi), Valentino Rossi (Jerez, Montmeló), Jack Miller (Assen), Andrea Iannone (Red Bull Ring), Cal Crutchlow (Brno), Maverick Viñales (Silverstone, Phillip Island), Dani Pedrosa (Misano) et Andrea Dovizioso (Sepang).

L’an passé, Fabio Quartararo (Espagne, Andalousie, Catalogne), Brad Binder (République tchèque), Andrea Dovizioso (Autriche), Miguel Oliveira (Styrie, Portugal), Franco Morbidelli (Saint-Marin, Teruel, Valence), Maverick Viñales (Émilie-Romagne), Danilo Petrucci (France), Alex Rins (Aragón) et Joan Mir (Europe) s’étaient partagés les honneurs.

GRATUIT : Le dernier tour vu sous tous les angles !

Johann Zarco et Alex Rins, qui avait grillé la politesse à Marc Márquez sur le tracé de Silverstone où se tiendra le prochain rendez-vous, espèrent également en profiter. Autant dire qu'à sept manches de la fin, tout reste possible.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.