Achat de billets
Achat VidéoPass
News
8 jours ago
By motogp.com

Un Top 6 composé de six marques différentes !

Ce scénario ne s’était plus produit en catégorie reine depuis 1972 !

Six marques différentes aux six premières places d’une course en catégorie reine : c’est bien simple on n’avait plus vu ça depuis le GP de Yougoslavie 1972. Ce jour-là, Alberto Pagani avait triomphé sur sa MV Agusta devant la Yamaha de Chas Mortimer et la Koenig de Paul Eickelberg. Guido Mandracci et Bo Granath, respectivement alignés sous les couleurs de Suzuki et de Husqvarna, avaient quant à eux échoué au pied du podium ; tandis que Charlie Dobson s’était vu crédité de la sixième place au guidon de sa Kawasaki.

Mais ce scénario s’est justement reproduit à Silverstone, au terme d’une épreuve cruciale pour le Championnat. Parti de la première ligne, Fabio Quartararo (Monster Energy Yamaha MotoGP) aura à vrai dire viré en tête après seulement cinq tours et semé ses concurrents pour inscrire son cinquième succès de l’année. Sauf que ses deux principaux adversaires Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) et Francesco Bagnaia (Ducati Lenovo Team) terminaient seulement neuvième et 14e. Du coup l’avance du Niçois passait de 47 à 65 unités : un gouffre qu’il va être de plus en plus difficile à combler. Aucune autre Yamaha ne finissait en revanche dans les points…

Alex Rins (Team Suzuki Ecstar), crédité du dixième chrono en qualifications, parvenait pendant ce temps-là à se frayer un passage afin d’achever ce Grand Prix au deuxième rang : son meilleur résultat cette année. De son côté, Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui était déjà passé tout près d’un podium en Autriche, réussissait à accrocher le bon wagon. Mieux encore : il était en mesure de défendre sa troisième position jusqu’au bout, pour offrir à Aprilia son tout premier Top 3 sous l’ère MotoGP™, le premier en catégorie reine depuis celui qu’avait décroché Jeremy McWilliams à Donington en 2000.

Jack Miller (Ducati Lenovo Team) sera pour sa part remonté très fort sur la fin. Malheureusement, ça n’aura pas été suffisant pour voler la vedette à Aleix Espargaró. Malgré tout, l’Australien sauvait l’honneur des Ducati, en devançant Pol Espargaró (Repsol Honda Team), qui aura vécu un week-end de rêve. En effet, le Catalan aura empoché sa toute première pole pour le compte du HRC et même eu le privilège de mener quelques boucles.

Parallèlement, Brad Binder (Red Bull KTM Factory Racing) se classait sixième ; soit six positions une nouvelle fois gagnées pour le Sud-Africain. Bref la compétition est plus que serrée entre les différentes marques, au plus grand bonheur des fans !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés