Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By motogp.com

Moto2™ : Lowes renoue avec la victoire à Misano

On attendait davantage Raúl Fernández, mais le Madrilène se sera fait piéger en tête de l’épreuve : une chute qui coûte cher au Championnat.

Doublé Marc VDS Racing

Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing Team), qui ne s’était plus illustré depuis le GP de Doha, commençait certainement à trouver le temps long. Mais voilà un résultat qui devrait lui redonner le sourire et pour cause ! Le Britannique triomphe ce dimanche devant Augusto Fernández (ELF Marc VDS Racing Team), revenu tel un boulet de canon après son Long Lap.

Moto2™ : Doublé Marc VDS à Misano

Le dénouement de cette course aurait néanmoins pu être tout autre. Raúl Fernández (Red Bull KTM Ajo) venait en effet de s’emparer du leadership lorsqu’il se faisait piéger à plus de 250 km/h, à l’approche du virage 8. Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo) venait alors d’écoper d’un Long Lap pour avoir provoqué la chute de Somkiat Chantra (Idemitsu Honda Team Asia). Autrement dit, le Madrilène avait un gros coup à jouer. Au lieu de ça, l’écart grimpait de neuf points à 18, avec cette septième place finale de l’Australien.

À l’extinction des feux, Sam Lowes s’était déjà mis en évidence. Brièvement éclipsé des commandes par Arón Canet (Aspar Team Moto2) et Jorge Navarro (+EGO Speed Up), le Britannique se vengeait presque aussitôt ; tandis que Raúl Fernández, parti neuvième, se frayait un passage pour revenir à sa hauteur. Au bout du compte, trois pilotes finissaient donc par se détacher : Sam Lowes, Raúl Fernández et Arón Canet.

L’incroyable retournement de situation

Pendant ce temps-là, Remy Gardner sous pression accrochait Somkiat Chantra en voulant prendre l’ascendant sur lui : un accident dont seul le Thaïlandais faisait les frais et dont le leader au Championnat sera jugé responsable. Et la sanction n’allait pas tarder à tomber : le n°87 devait observer un Long Lap ; sanction qui ne lui fera néanmoins pas perdre la moindre position.

Effrayante chute de R. Fernández à 250 km/h

C’est à ce moment précis que le coup de théâtre se produisait : Raúl Fernández, tout fraîchement installé en tête, se faisait piéger. Malgré la violence du choc, l’Espagnol s’en sortait fort heureusement indemne. On n’en dira pas autant de sa Kalex, totalement détruite !

Canet se fait griller la politesse sur la fin

Sam Lowes se voyait par conséquent propulsé au sommet de la hiérarchie, suivi comme son ombre par Arón Canet, qui se permettra même de l’attaquer. Pas vraiment du goût de l’Anglais : lequel ripostait illico et mettait les voiles… La messe était dite. Derrière, Arón Canet se retrouvait en revanche menacé par Augusto Fernández, qui le passera au final sous le drapeau à damier. Sur le podium, Sam Lowes était donc entouré de son propre coéquipier et d’Arón Canet très exactement dans cet ordre.

Celestino Vietti (Sky Racing Team VR46) et Jorge Navarro se classaient quant à eux quatrième et cinquième. Stefano Manzi (Flexbox HP40) terminait dans son sillage. Remy Gardner sauvait ainsi les meubles en achevant ce Grand Prix au septième rang. Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2), Ai Ogura (Idemitsu Honda Team Asia) et Marcos Ramírez (American Racing) complétaient le Top 10.

Prochaine épreuve dans deux semaines à Portimão.

Le Top 10 de la course :
1Sam Lowes - (Elf Marc VDS Racing Team)
2Augusto Fernández - (Elf Marc VDS Racing Team) - +1.233
3. Aron Canet - (Aspar Team Moto2)- +1.400
4. Celestino Vietti - (Sky Racing Team VR46) - +2.554
5Jorge Navarro - ( +Ego Speed Up) - +4.243
6Stefano Manzi - (FlexBox HP40) - +5.198
7. Remy Gardner - (Red Bull KTM Ajo) - +14.261
8. Fabio Di Giannantonio - (Federal Oil Gresini Moto2) - +15.868
9. Ai Ogura - (Idemitsu Honda Team Asia)  - +18.905
10. Marcos Ramírez - (American Racing) - +19.069

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le GP Nolan del Made in Italy et d’Émilie-Romagne et profitez de l’intégralité de la saison Moto2™ avec le VidéoPass.

GP d'Émilie-Romagne : Qui a donc triomphé en Moto2™ ?