Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

Tel père, tel fils

Coup de projecteur sur ces deux seuls binômes père/fils à avoir été sacrés en 73 ans d’histoire.

Malgré la pression qui pesait sur ses épaules lors de cette grande finale disputée à Valence, Remy Gardner (Red Bull KTM Ajo) parvenait à décrocher une dixième place, suffisante pour s’adjuger le titre. Le natif de Sydney devenait alors le deuxième fils de Champion du Monde à être sacré en 73 ans d’histoire, puisque souvenez-vous, les Roberts avaient déjà accompli cet exploit par le passé.

Kenny Roberts & Kenny Roberts Jr

Tout commence en 1978 avec Kenny Roberts qui, à peine arrivé dans la cour des grands, remporte pas moins de huit podiums dont quatre victoires, au grand dam de Barry Sheene, contraint de s’incliner pour dix points. Jamais un Américain n’avait été primé auparavant et le natif de Modesto allait continuer sur sa lancée en 1979 et 1980, avant de prendre sa retraite en 1983. Il terminera cette année-là deuxième derrière un de ses compatriotes : le jeune Freddie Spencer.

Cinq saisons de 500cc auront en revanche été nécessaires à Kenny Roberts Jr pour empocher cette même distinction. Auteur de quatre succès et de cinq Tops 3, le représentant Suzuki devançait ainsi, au terme de cette campagne, un certain Valentino Rossi de 49 points. Il raccrochera tout compte fait courant 2007, après s’être hissé à 22 reprises parmi les trois premiers. La dernière fois, c’était au fameux GP du Portugal 2006, lorsque Toni Elias avait justement battu Valentino Rossi sur la ligne.

Wayne Gardner & Remy Gardner

Wayne Gardner a pour sa part débarqué à temps plein en 1985 sur une Honda NS500 : marque à laquelle il restera fidèle. Quatrième du classement général, il ne cessera de monter en puissance et deux ans plus tard, voici qu’il empochait le graal pour 20 points devant Randy Mamola ; une grande première pour un Australien. 1992 sera sa huitième et dernière saison avec une particularité, au-delà de ces 52 podiums et 18 victoires : il a toujours figuré dans le Top 10 final.

Son fils Remy intégrera quant à lui le Moto3™ en 2015 avec le team CIP, mais ne s’y attardera pas. Il faudra finalement attendre 2019 pour le voir signer son premier Top 3. Quatre autres suivront dans cette même catégorie Moto2™ en 2020. Puis le n°87 rejoignait le clan d’Aki Ajo et franchissait cette ultime étape : une performance qui lui ouvre les portes du MotoGP™ où il retrouvera son compatriote Jack Miller.

Aura-t-on un nouveau binôme qui rejoindra ce quatuor ? Seul l’avenir nous le dira.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Gardner, l'Australien expatrié en Espagne