Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Le dictionnaire du MotoGP™ - Partie 1

Notre rédaction vous compilé les mots les plus utilisés dans le jargon du MotoGP™.

Tags MotoGP, 2022

Si certains sont déjà familiarisés avec les différents termes entourant cette discipline, notre rédaction a jugé bon de constituer ce lexique, divisé en trois parties, à destination des nouveaux arrivants !

ANGLE D’INCLINAISON :
C’est tout simplement le nombre de degrés qui séparent la moto du sol dans une courbe ; les pilotes ayant désormais pour habitude de faire frotter les sliders du genou et du coude.

Standing ovation pour ce rattrapage de Márquez à 70º !

APEX :
Apex ou point de corde. Quand vous l’atteignez, vous pouvez commencer à élargir la trajectoire, tout en réaccélérant pour ressortir au plus vite du virage.

AERO-BODY :
Chaque constructeur du MotoGP™ a droit à un nouveau package aérodynamique chaque année, avec une évolution, qu’il est possible d’introduire à tout moment de la saison. Ces mises à jour sont propres à chaque pilote. Quatre parties le composent : l’avant du carénage (en y incluant les ailettes), la partie roue arrière (caches apposés sur la roue et swingarm attachment), garde-boue & fourches et assise.

AIRBAGS :
Tous les pilotes engagés en Championnat du Monde en sont désormais pourvus. Ils se déclenchent en cas de chute ou de mouvement brusque pour protéger le haut du corps.

ASPIRATION :
Phénomène qu'on observe en ligne droite, lorsqu’un pilote se place dans la roue de son adversaire. Il va atteindre une vitesse beaucoup plus élevée et pouvoir le dépasser.

BULLE :
C’est cette partie vitrée derrière laquelle s’abritent les pilotes pour ne faire qu’un avec leur moto, tout particulièrement en ligne droite lorsqu’il s’agit de favoriser l’aérodynamisme.

BOX :
Quand cette instruction est donnée via le tableau de bord ou le panneautage, le pilote doit faire en sorte de retourner aux stands dès que possible.

Mapping 8… Quels sont ces messages sur le tableau de bord ?

BRAS OSCILLANT :
Le bras oscillant est la partie qui relie la roue arrière de la moto à sa partie principale.

CARÉNAGE :
La coque extérieure, généralement composée en fibre de carbone, constitue le carénage. C’est bien simple, elle est reconnaissable à tous les logos des sponsors associés à l’équipe en question.

COURSE SUR PISTE MOUILLÉE :
La course est déclarée sur piste mouillée (wet), s’il pleut ou que le sol est encore humide. Autrement dit, les épreuves du Moto2™ et du Moto3™ ne pourraient être stoppées pour ce motif.

COURSE SUR PISTE SÈCHE :
La course est déclarée sur piste sèche (dry), si l’asphalte n’est pas détrempé. Pour les catégories Moto2™ et Moto3™, l’épreuve serait auquel cas interrompue si la pluie venait à s’inviter par la suite. En revanche, les concurrents du MotoGP™ continueraient dans ce cas de figure, via le processus du flag-to-flag (voir deuxième partie).

CUIR :
Autre nom courant pour désigner la combinaison que porte chaque concurrent en guise de protection. Elle est désormais associée à un airbag.

DIRECTEUR DE COURSE :
En MotoGP™, ce poste est occupé par Mike Webb. Ce dernier s’assure de la sécurité que ça soit en essais libres, en qualifications ou en course et que le règlement soit bien respecté à la lettre.

La suite de ce glossaire vous sera présentée ce mercredi, alors restez connectés.

ECU :
Toutes les MotoGP™ sont équipées du même boîtier électronique, dit ECU – Unité de Contrôle Électronique. C’est en quelque sorte le cerveau d’une moto. Les teams sont autorisés à jouer sur différents settings, comme ceux touchant au traction control, au frein moteur, à la gestion des wheelies et plus…

La suite de ce glossaire vous sera présentée ce mercredi, alors restez connectés.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés