Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By Gresini Racing Moto3

Di Giannantonio : « J’ai toujours du mal à réaliser »

Fabio Di Giannantonio, qui n’avait jamais inscrit le moindre point en mondial, monte sur la deuxième marche du podium en Italie.

Fabio Di Giannantonio (Gresini Racing Moto3), qui faisait sa septième apparition en mondial, ne pouvait rêver de meilleur cadeau pour son épreuve nationale. Qualifié en douzième position sur la grille, l’Italien s’est rapidement mêlé à la lutte parmi les hommes de tête. Le pilote du team Gresini Racing Moto3, qui avait terminé deuxième de la Red Bull MotoGP Rookies Cup et du Championnat d’Italie en 2015, a même mené quelques instants. Le transalpin est ressorti quatrième du dernier virage et a réussi à prendre l’aspiration sur Fabio Quartararo (Leopard Racing) et Francesco Bagnaia (Aspar Mahindra Team Moto3) pour terminer au deuxième rang, trente-huit petits millièmes derrière Brad Binder (Red Bull KTM Ajo). Fabio Di Giannantonio, qui grimpe sur son tout premier podium, ouvre ainsi son compteur en Moto3™.

Fabio Di Giannantonio : « J’ai toujours du mal à réaliser. Ça a toujours été un rêve de courir en Championnat du Monde et décrocher mon premier podium pour mon épreuve nationale au Mugello est juste incroyable. C’était une belle course, d’entrée de jeu la bagarre était intense. J’ai pris un bon départ et une fois dans le groupe de tête, j’ai essayé de rester calme. À un moment, je me suis dit que j’étais capable de faire un tour en tête, alors au premier freinage je me suis emparé des commandes. On n’arrêtait pas de se doubler, j’en garde d’ailleurs certaines traces sur mon cuir mais c’était vraiment bien. On arrivait tellement vite en bout de ligne droite à cause du phénomène d’aspiration, qu’il était parfois difficile de ralentir la moto avant le premier virage. Dans le dernier tour, j’ai pris un peu trop large mais fort heureusement je n’ai pas perdu trop de terrain. J’ai tout donné pour conserver la quatrième position dans le dernier virage, car je savais qu’il était important d’être bien placé pour le sprint final. C’est ce que j’ai fait et j’ai réussi à décrocher la deuxième place, quelle course ! »

Di Giannantonio : « Je n’ai pas de mots »

Recommandés