Achat de billets
Achat VidéoPass
News
30 jours ago
By LCR Honda

Crutchlow : « Nous avions besoin de terminer ce Grand Prix »

Onzième au Mugello, le Britannique finissait dans les points pour la deuxième fois de la saison seulement.

Le Grand Prix d'Italie aura été particulièrement éprouvant et difficile pour Cal Crutchlow et l'équipe LCR Honda avec un déficit de taille pour le pilote britannique qui devait s'élancer depuis la 16e place sur la grille de départ. Une fois qu'il avait trouvé son rythme après avoir bataillé dans l'agitation des premiers tours, le natif de Coventry a ensuite été en proie à des difficultés avec son système de freinage qui l'ont contraint à modérer son pilotage afin de préserver au maximum sa moto sur le reste de l'épreuve.
Cal Crutchlow se sera courageusement démené tout au long des 23 tours du GP, et après avoir réussi à effectuer de brefs ajustements tout en roulant, il a ensuite préféré jouer la sécurité pour passer la ligne d'arrivée en 11e position et marquer cinq points supplémentaires au championnat. 

Cal Crutchlow : « Ça n'aura pas été trop mauvais sur la fin. Après seulement deux ou trois tours, j’ai tout de suite senti qu'il y avait un problème avec un des éléments de la moto mais en finalité je suis tout simplement content d'être allé au terme de l'épreuve. Il n'y a aucune excuse à se chercher, je termine 11ème et je pense sincèrement que même sans les difficultés rencontrées je n'aurais pas pu faire beaucoup mieux que cela. Je me suis battu en tout début de course brièvement avec d'autres pilotes mais j'étais incapable de les doubler car nous manquions vraisemblablement de vitesse de pointe avec la moto. »
« Ça a certes été laborieux mais je sentais qu'il y avait un besoin pour tout le monde de terminer ce Grand Prix. Nous devions emmagasiner un maximum d'informations et c'est ce que nous avons réussi à faire même si l'épreuve a été perturbée par des problèmes. Je n'ai jamais eu le sentiment du tout d'être à la limite mais je ne pouvais pas en faire davantage compte tenu des difficultés qui nous ont contrariés. J'arrivais à boucler un tour rapide avant de devoir baisser de rythme au suivant car je devais essayer d'ajuster au mieux quelques petits éléments sur la moto. »
« Je suis globalement assez satisfait d'être allé au terme de la course, et si j'avais pu m'immiscer dans un groupe assez longuement, j'aurais très probablement eu la possibilité d'être plus rapide mais ça n'a jamais été le cas ! J'ai joué la prudence au cours des 10 premiers tours avant de gérer la situation pour m'assurer de franchir la ligne d'arrivée. »