Achat de billets
Achat VidéoPass
News
21 jours ago
By Movistar Yamaha MotoGP

Lorenzo : « Incroyable que Iannone ait fait cette erreur »

En difficulté à Barcelone, Lorenzo a été privé de ses chances de récupérer quelques points par une collision avec Andrea Iannone.

Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP) a réalisé un départ parfait depuis la seconde position sur la grille du Grand Prix Monster Energy de Catalogne et a contrôlé la course durant six tours. Malgré son excellent départ, le Majorquin est rapidement apparu bien moins rapide que ses adversaires et n'a pas tardé à être débordé par Valentino Rossi, Marc Márquez, Dani Pedrosa et Maverick Viñales, qui sont passés devant sans rencontrer la moindre résistance. 

Support for this video player will be discontinued soon.

Iannone met Lorenzo KO en Catalogne

Dans cette situation, le Champion du Monde en titre pouvait tout de même espérer limiter la casse en marquant de précieux points mais a été harponné par Andrea Iannone dans le 17e tour, alors que l’Italien avait un rythme suffisamment élevé pour doubler l’Espagnol sans prendre le moindre risque. Contraint à l'abandon pour la seconde fois de la saison mais pour une erreur qui n’était cette fois-ci pas la sienne, Lorenzo concédait la tête du classement général à Márquez et se retrouvait dix points derrière ce dernier, en n’ayant plus que douze points de plus que le vainqueur du jour, Rossi.

Jorge Lorenzo : « Tout d’abord, comme je l’avais dit hier, tout est secondaire par rapport à ce qui s’est passé vendredi. En ce qui concerne la course, il est incroyable que Iannone ait à nouveau fait la même erreur et qu’en plus, au lieu de s’excuser, il m’ait demandé si j’avais eu un problème de moteur ou si quelque chose d’étrange s’était passé dans ce virage. Je pensais que c’était de sa faute mais il a eu cette réaction et il ne s’est pas excusé. Il n’y a qu’un seul pilote qui ne comprend pas les risques, ses actions pourraient gravement blesser d’autres pilotes et si la Direction de Course ne donne pas de pénalité sévère, comme ils l’avaient fait avec moi en 2005, ce genre de pilotes ne comprennent pas qu’ils doivent changer de mentalité. C’est pourquoi je pense que le faire partir en dernière position ne suffit pas, parce qu’avec son rythme, il sera de retour devant en cinq ou sept tours. »