Achat de billets
Achat VidéoPass
News
22 jours ago
By Repsol Honda Team

Márquez : « Je n'ai pas voulu suivre Rossi et Dovizioso »

Márquez a parfaitement su juger les risques à prendre dans la très difficile épreuve d'Assen et a décroché une très précieuse seconde place.

Pour la première fois de son histoire, le TT Assen a eu lieu un dimanche en 2016, un dimanche qui allait proposer un Grand Prix mémorable, avec de nouveaux vainqueurs dans chaque catégorie, mais aussi une course coupée en deux en MotoGP™ et marquée par des conditions extrêmement difficiles. 

Partis sur pneus pluie après la grosse averse qui avait précédé le départ, les pilotes ont petit à petit dégagé une trajectoire sèche et, alors que l'on commençait à penser à un éventuel passage sur pneus slick, se sont soudainement retrouvés sous une pluie battante au cap de la mi-course. 

Étant donnés le manque de visibilité et une quantité d'eau trop importante sur la piste, la Direction de Course a préféré interrompre l'épreuve en attendant une accalmie, une décision saluée par plusieurs pilotes dont le leader du Championnat, Marc Márquez (Repsol Honda Team). 

Quatrième sur la grille pour le second départ, donné pour un sprint de douze tours, Márquez s'est retrouvé juste derrière Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) et Andrea Dovizioso (Ducati Team) mais n'a pas tenu le rythme des Italiens, qui ont fini par tomber, laissant l'Espagnol s'emparer de la première position. Bien conscient des risques et de l'importance de finir sa course en l'absence de l'un de ses deux principaux adversaires, alors que le deuxième, Jorge Lorenzo (Movistar Yamaha MotoGP), était en grande difficulté et hors du Top 10, Márquez a choisi de ne pas s'opposer à l'Australien Jack Miller (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) lorsque celui-ci a voulu s'emparer de la première place et s'est sagement contenté d'une très importante seconde place. 

« Rossi et Dovizioso allaient trop vite… »

Support for this video player will be discontinued soon.

Márquez : « Un résultat crucial pour le Championnat »

Suite à l'abandon de Rossi et à la dixième place de Lorenzo, ce résultat permettait effectivement à Márquez de repartir d'Assen, un circuit traditionnellement favorable aux Yamaha, avec respectivement vingt-quatre et quarante-deux points d'avance sur ses deux adversaires, contre seulement dix et vingt-deux points d'avance avant la course. Le double Champion du Monde MotoGP™ ne pouvait donc que tirer un bilan positif et disposera d'un avantage notable lors de la prochaine épreuve, au Sachsenring, où il demeure invaincu depuis 2010 (trois victoires en Moto2™ puis trois victoires en MotoGP™).

Marc Marquez : « Dans une course comme celle d'aujourd'hui, soit on perd beaucoup de points soit on les gagne et il y a deux mentalités différentes pour aborder ce genre d'épreuve : soit un prend des risques pour avoir un avantage encore plus important, soit on se concentre pour finir la course afin de perdre le moins de points possible. Cette deuxième mentalité est celle que le team m'avait dit d'adopter au moins quarante fois entre ce matin et la course et c'est exactement ce que j'ai fait. Je suis resté dans le Top 5 pour ne pas concéder trop de points à Valentino (Rossi) et j'ai essayé de ne pas faire d'erreur afin de terminer la course. Au début de la première course, je n'étais pas à l'aise et j'ai perdu le contact mais j'ai ensuite pu revenir. Je pense qu'arrêter la course était la bonne décision parce que ça devenait vraiment dangereux. »

« Pour la seconde course, je suis parti en pensant à attaquer un peu plus mais tout le monde allait très vite et je n'ai pas voulu suivre Rossi et Dovizioso parce qu'ils allaient trop vite. Cependant, ils ont tous les deux chuté un peu plus tard. Quand j'ai vu Jack (Miller) me poursuivre, je savais qu'il allait chercher à remporter sa première victoire et j'ai préféré le laisser passer et garder deux secondes d'écart entre nous, avec en même temps de l'avance sur la troisième place. J'ai fait ce choix parce qu'en ayant Jorge (Lorenzo) aussi loin derrière et Rossi hors course, la seconde place valait autant qu'une victoire. Au final, nous repartons d'Assen avec beaucoup plus d'avance. »

Recommandés