Achat de billets
Achat VidéoPass
News
9 jours ago
By motogp.com

#StatAttack : les chiffres du Moto3™ avant l’étape allemande

Jamais un des pilotes actuellement engagés en Moto3™ n’est encore monté sur la plus haute marche du podium au Sachsenring.

- Aucun pilote actuellement engagé en catégorie Moto3™ n’a déjà triomphé au Sachsenring.

- Brad Binder s’était classé deuxième de l’édition 2014 du Grand Prix d’Allemagne. Il s’agissait de son tout premier podium en mondial. La saison passée, le Sud-Africain avait terminé septième après un départ depuis la onzième position.

- Jorge Navarro avait rallié l’arrivée au sixième rang pour ses débuts sur la piste germanique en 2015.

- Romano Fenati avait manqué le podium pour vingt-six millièmes l’an dernier au Sachsenring. Jamais l’Italien n’avait décroché de Top 10 auparavant sur ce circuit.

- Enea Bastianini, qui avait signé le deuxième chrono des qualifications lors de la précédente édition, avait été rétrogradé de trois places sur la grille et était finalement monté sur la troisième marche du podium.

- Deux pilotes du plateau Moto3™ célèbreront leur anniversaire au Sachsenring : John McPhee soufflera ses 22 bougies jeudi, tandis que Hiroki Ono fêtera ses 24 ans vendredi.

- Alexis Masbou, arrivé deuxième au GP d’Allemagne 2012 puis troisième en 2014, est le troisième pilote de la grille ayant déjà figuré sur le podium au Sachsenring, en plus de Brad Binder et d’Enea Bastianini.

- Le vainqueur Moto3™ n’est jamais parti de la pole position lors des treize dernières courses.

- Le rookie Bo Bendsneyder s’est adjugé la neuvième place à domicile. La dernière fois qu’un pilote néerlandais avait fait mieux, c’était au Mans en 2012 avec Jasper Iwema.

- Les huit premières manches du calendrier ont été remportées par six vainqueurs différents : Brad Binder, Jorge Navarro, Romano Fenati, Francesco Bagnaia, Niccolò Antonelli et Khairul Idham Pawi. Quatre d’entre eux ne s’étaient jamais imposés auparavant (Pawi, Bagnaia, Navarro et Binder).

- Les six premiers du Motul TT Assen se tenaient en 161 millièmes, soit le plus petit écart observé au sein du Top 6 depuis le Grand Prix d’Australie 2014. Le record était alors de 242 millièmes.