Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By Garage Plus Interwetten

Lüthi : « Je savais que je pouvais le passer sur la ligne »

Tom Lüthi décroche un second succès consécutif à Phillip Island, victoire qui lui permet de revenir à la deuxième place du général.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Lüthi s'impose in extremis en Australie

Tom Lüthi (Garage Plus Interwetten), qui avait triomphé à Motegi pour trois petits dixièmes face à Johann Zarco (Ajo Motorsport), a de nouveau fait parler de lui une semaine plus tard en Australie. Parti de la pole position, le Suisse a mené une bonne partie de l’épreuve avant de se faire doubler par Franco Morbidelli (Estrella Galicia 0,0 Marc VDS) à deux tours de la fin. L’Italien pensait décrocher son tout premier succès, mais son adversaire avait prévu de le passer à l’aspiration et mit son plan à exécution pour venir lui souffler la victoire. Vainqueur pour dix petits millièmes, Tom Lüthi s’illustrait ainsi sur deux courses consécutives, ce qui ne lui était encore jamais arrivé. Le pilote helvète réalisait surtout une excellente opération au Championnat puisque la douzième place du leader Johann Zarco et la chute de son dauphin Álex Rins (Paginas Amarillas HP40), lui permettaient de gagner une position au général. Désormais intercalé entre les deux hommes, ce dernier accuse plus exactement vingt-deux longueurs de retard sur le Champion du Monde sortant, à deux épreuves de la fin.

Tom Lüthi : « Durant le warm-up nous avions testé différents réglages, qui au final ne fonctionnaient pas… J'étais loin dans la hiérarchie, j'étais à la limite. Alors nous sommes revenus à ce que nous avions hier pendant les quelques minutes où nous avons pu rouler sur le sec. J’ai pris un bon départ. J'ai ensuite essayé de prendre le large, tout en roulant à mon rythme, mais je n’ai pas réussi à décrocher Mattia et Franco. Je voyais que l'écart était toujours minime : deux ou trois dixièmes, pas plus. Ce fut une course très serrée. Comme j'avais mené le plus clair du temps, Franco avait eu le temps de m’observer. Il connaissait toutes mes petites faiblesses, moi non. Alors je l'ai volontairement laissé passer. Et j'ai compris qu'il y avait peut-être une ouverture si j'arrivais à sortir très fort du dernier virage. Je savais que je pouvais le passer sur la ligne. Je ne vais rien changer pour les courses restantes. Je vais continuer de penser à moi et pas aux résultats mes adversaires au championnat. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Lüthi : « Deux d’affilée, c’est la première fois ! »

Recommandés