Achat de billets
Achat VidéoPass
News
13 jours ago
By motogp.com

Poncharal : « Un grand honneur pour Tech3 »

Hervé Poncharal, patron du team Monster Yamaha Tech3, réagit au titre de son futur pilote Johann Zarco et confie ses objectifs pour 2017.

Johann Zarco (Ajo Motorsport) est devenu à Sepang le premier pilote à être sacré deux saisons d’affilée en Moto2™ mais pas seulement. En triomphant en Malaisie alors que ses adversaires Tom Lüthi (Garage Plus Interwetten) et Álex Rins (Páginas Amarillas HP40) ne faisaient pas mieux que 6e et 14e, ce dernier est aussi entré dans l’histoire du motocyclisme français puisqu’aucun de ses prédécesseurs n’avaient empoché plus d’un titre. motogp.com s’est donc entretenu auprès d’une autre personnalité française du paddock qu’il sera très bientôt amené à côtoyer, son futur team manager chez Monster Yamaha Tech3 pour 2017 : Hervé Poncharal. Le propriétaire de la structure française, également président de l’IRTA, nous confie son avis sur la saison 2016 de sa future recrue et ses espoirs pour l’an prochain.

En tant que futur team manager de Johann Zarco, quel regard portez-vous sur sa saison 2016 ?
« Nous sommes tous extrêmement heureux chez Tech3 que Johann ait réussi son pari, celui de devenir le premier double Champion du Monde Moto2. Ce n’était pas forcément évident, c’est donc un grand honneur pour nous. Ça permet également de débuter les essais de pré-saison dans une meilleure atmosphère. Après, tout le mérite revient à Laurent Fellon, à lui-même et à l’équipe d’Aki Ajo, qui a fait un super travail. C’est eux qu’il faut féliciter. L’an dernier nous avions tous vibré pour son premier titre. Mais depuis qu’on a signé notre contrat, bien évidemment on le suivait d’encore plus près, puisque il n’est certes pas notre pilote dans l’immédiat, mais il le sera en 2017. Les trois dernières épreuves étaient assez tendues. Tout le monde très était content qu’il ait pu rectifier le tir au Japon. En Australie c’était de nouveau plus compliqué, mais ensuite il y a eu cette course magnifique en Malaisie. Nous sommes tous très heureux car nous sommes conscients de la difficulté d’être Champion du Monde dans une catégorie aussi relevée que le Moto2. Il s’en est très bien sorti. Nous avons vu, face à lui, des adversaires assez coriaces, comme Sam Lowes, Álex Rins ou encore Tom Lüthi et Franco Morbidelli en fin de saison. Tous ont connu des hauts et des bas. Johann en a connu lui aussi, mais certainement un peu moins qu’eux et c’est ce qui a fait sa force. »

Nous allons tout faire pour décrocher le titre de meilleur rookie avec Johann en 2017 Hervé Poncharal

Que peut-on attendre de la saison prochaine ? Quels seront vos objectifs en 2017 ?
« J’en discutais justement avec Laurent et nous n’allons pas nous lancer dans des pronostics complétement euphoriques. La marche entre le Moto2 et le MotoGP est assez importante.  C’est toujours difficile de se positionner, même si un top pilote Moto2 trouve assez vite ses marques normalement. Mais un Top 8, compte tenu des clients qu’on a en MotoGP, c’est parfois assez compliqué. Notre objectif sera de tout faire en revanche pour décrocher le titre de meilleur rookie, parce qu’il sera confronté aux mêmes adversaires que cette année, à savoir Sam Lowes, Álex Rins et Jonas Folger. Le but sera d’être le plus performant des quatre et la bagarre promet d’être intense : Álex Rins aura une Suzuki officielle, Sam Lowes aura une Aprilia officielle qui est en grosse progression et les deux autres seront chez nous. Il faudra essayer d’être le plus souvent possible dans le Top 10 en début de saison, et quand on sait qu’il y a deux pilotes d’usine Honda, deux pilotes d’usine Yamaha, deux pilotes d’usine Suzuki et deux pilotes d’usine Ducati, plus Cal Crutchlow... Je ne parle pas des Pramac, sans compter la nouvelle KTM, qui sera confiée à nos deux pilotes actuels, Bradley Smith et Pol Espargaró. L’objectif sera donc de construire au mieux sa saison pour espérer être le meilleur rookie en novembre. »

Autre bonne nouvelle, nous avons été conviés par Yamaha Japon à participer à deux jours d’essais à Sepang les 23 et 24 novembre.

Dans l’immédiat, il y aura tout d’abord les deux jours de Test à Valence, quel sera le programme pour Johann ?
« À Valence, l’objectif sera pour lui de découvrir et de comprendre le fonctionnement de cette moto, qui est nettement plus puissante que la sienne. Une Moto2 fait environ 125 ch, alors qu’une MotoGP en fait 270. En Moto2 il avait des freins en acier, là il aura des freins en carbone. Il va aussi devoir s’habituer à l’électronique, qui est beaucoup plus complexe qu’en Moto2. Nous roulons aussi sur des pneus Michelin, alors qu’il avait des Dunlop en Moto2, bref tant de nouveaux paramètres qu’il va devoir cerner. Nous allons lui demander de faire un maximum de tours, pour emmagasiner un maximum d’informations, pour qu’il trouve ses automatismes et qu’il ait un peu plus d’expérience à l’issue de ces deux jours. Autre bonne nouvelle, nous avons également été conviés par Yamaha Japon, à participer à deux jours d’essais les 23 et 24 novembre sur le tracé de Sepang. Il y aura les deux Yamaha officielles de Valentino Rossi et de Maverick Viñales, et nos Yamaha Tech3 avec Johann Zarco et Jonas Folger. Ça a été officialisé lors du Grand Prix de Malaisie. Johann et Jonas auront donc deux journées de plus avant la fin novembre, qui marque la période d’interdiction d’essais. »