Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

Binder : « Une année incroyable »

Le Sud-Africain revient sur sa conquête du titre de Champion du Monde Moto3™ 2016.

Brad Binder (Red Bull KTM Ajo) a vécu une saison 2016 incroyable, au cours de laquelle il a établi de nouveaux records et remporté sa première victoire en Grand Prix mais aussi son premier titre de Champion du Monde, en Moto3™ et dès l’épreuve du MotorLand Aragón, à quatre courses de la fin de la saison. Après son sacre, le Sud-Africain s’est confié à motogp.com pour revenir sur son exploit et discuter de son prochain défi : la catégorie Moto2™.

Support for this video player will be discontinued soon.

Binder : « Presque triste que 2016 se termine »

« Quand j’y repense, 2016 a été une année incroyable et je suis presque triste qu’elle se termine bientôt, » a affirmé Binder. « C’est une année que j’avais commencée en travaillant très dur pour la pré-saison, en sachant qu’il y avait une opportunité à saisir. Tout s’était bien passé dès le premier test, j’avais eu un très bon feeling sur la moto, celui avec lequel j’avais fini la saison précédente. »

Présent sur les trois premiers podiums de l’année, Binder a décroché sa première victoire lors de la quatrième manche, à Jerez, où il avait pourtant été pénalisé et contraint à partir en dernière position.

« Le tournant de l’année a clairement été Jerez. Je devais partir dernier mais j’ai réussi à gagner. À partir de ce moment-là, je savais que j’avais mes chances. Ensuite il s’agissait d’essayer de finir sur le podium le plus souvent possible. Il faut avoir un peu de chance mais avec le team nous avons vraiment bien travaillé pour éviter les erreurs. Parfois il y avait beaucoup de monde dans le groupe de tête et dans ces cas-là je préférais partir devant. Ce n’était pas idéal parce que ça voulait dire que je devais dévoiler mes cartes aux autres mais c’était important pour éviter les complications »

Confortablement installé en tête du classement général, Binder eut sa première balle de match au MotorLand Aragón, où il commença aussi à sentir la pression.

« Le moment le plus étrange a été Aragón parce que j’abordais le week-end normalement. J’étais calme, je savais que j’avais encore quatre opportunités de remporter le titre si ça ne se faisait pas à Aragón. Quand je suis arrivé au circuit, je me suis rendu compte qu’il y avait beaucoup de médias, tout le monde me posait des questions et ça m’a rendu un peu nerveux parce que tout le monde s’attendait à ce que je gagne. Avoir la chance de remporter le titre dès ma première opportunité a été incroyable. »

« Mon objectif pour cette course était de gagner évidemment, et quand j’ai passé la ligne, je me suis dit : ‘Mince ! Je suis deuxième…’ puis j’ai regardé à gauche et j’ai vu mon équipe, tout le monde était sur le mur en train de crier et je me suis rendu compte que j’avais remporté un titre mondial… C’était génial, c’était un moment très, très spécial. Rien ne semblait réel pendant un moment. »

Après une saison de rêve en 2016, Binder passera en Moto2™ pour 2017 et continuera à courir pour l’équipe d’Aki Ajo, qui a remporté le titre de la catégorie intermédiaire avec Johann Zarco en 2015 comme en 2016.

« C’est la meilleure situation que je puisse imaginer. Tout le monde rêve d’être dans l’un des meilleurs teams et cette année j’étais dans le meilleur team du Moto3™. L’an prochain je vais courir en Moto2™ et je serai directement avec le meilleur team, ce qui est génial. Je ne peux certainement rien demander de plus ! »