Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Smith : « Nous entrons désormais de plain-pied en MotoGP™»

Bradley Smith raconte à motogp.com, son premier week-end de course au guidon de la KTM RC16.

L’équipe Red Bull KTM Factory Racing, qui réalisait ses débuts à plein temps en MotoGP™, a connu une course sans encombre au Qatar, comparé au Grand Prix de Valence 2015 puisque Pol Espargaró et Bradley Smith ont tous deux été en mesure de rallier l’arrivée. motogp.com a justement pu joindre le Britannique, classé 17e, pour savoir comment avançait le projet.

Bradley Smith confiait pour commencer ses impressions quant à cette première course, qui avait un peu des allures de test grandeur nature.

Bradley Smith : « Les Tests sont une chose, mais lorsque vous partez pour une simulation de course, vous ne savez pas comment ça va se passer. Nous avons bien sûr collecté un tas d’informations, y compris durant les premiers tours, tout en étant au milieu des autres pilotes et en observant comment leur moto se comportait par rapport à la nôtre. C’était presque étrange de penser que nous étions en course, car nous sommes toujours en phase de développement et de test. Mais de façon générale, je pense que nous devons être contents que nos deux machines soient à l’arrivée. Nous entrons désormais de plain-pied en MotoGP™. »

Malgré tout, le week-end fut loin d’être simple pour le Britannique et pour cause, les mauvaises conditions météo du samedi et le programme qu’ils s’étaient fixés lors des séances d’essais libres l’avaient empêché de faire de longs relais, qui auraient permis d’évaluer sa KTM RC16 en configuration de course.

Bradley Smith : « Je n’avais fait aucun run avec le plein d’essence avant de me présenter sur la grille, puisque nous avions consacré nos séances d’essais au développement de la machine et que les qualifications furent supprimées. La dernière partie de course était donc intéressante car j’avais du mal avec une machine plus légère. »

En course, Pol Espargaró et Bradley Smith avaient en fait opté pour des réglages différents…

Bradley Smith : « Nous avons roulé ensemble Pol et moi sur les deux premiers tiers de course, et j’avais choisi un setup différent d’un point de vue pneumatiques. Nous avions aussi des réglages différents. En termes de données, c’était plutôt bien. Nous avions pris une direction un peu plus extrême afin d’avoir justement certaines informations, afin de voir ce que nous étions en mesure de gagner. Il s’agissait d’avoir plus de connaissances. Et après ça, nous nous sommes réunis pour un grand debriefing et ça nous a aidés à aller de l’avant, l’un comme l’autre. »

La prochaine épreuve se tiendra à présent sur un circuit qu’ils n’ont jamais foulé, Termas de Río Hondo en Argentine. Qu’attendre de l’équipe autrichienne sur cette piste ?

Bradley Smith : « Difficile de savoir ce qu’il se passera en Argentine. La piste est un peu plus basique en comparaison à celle du Qatar, on y trouve moins de virages. Nous disposons d’une bonne connaissance générale de la KTM et nous commençons à avoir une idée claire de ce dont nous avons besoin en piste. Mais c’est un tracé sur lequel nous n’avons jamais roulé. Nous nous y rendons donc un peu à l’aveugle, nous ne savons pas comment notre moto se comportera là-bas. Nous devrons essayer de régler la moto au mieux. Ce sera en quelque sorte une répétition générale avant Austin, qui est une autre piste technique.

Recommandés