Achat de billets
Achat VidéoPass
News
12 jours ago
By motogp.com

Márquez, en terrain conquis au Texas

Le Champion du Monde en titre reste invaincu au Circuit des Amériques depuis son introduction au calendrier en 2013.

Après l’aventure argentine à Termas de Río Hondo, le paddock du MotoGP™ pose ses valises à Austin au sud des États-Unis. Depuis son apparition au calendrier en 2013, l’épreuve texane disputée sur le Circuit des Amériques a toujours été dominée de main de maître par Marc Márquez (Repsol Honda Team). Vainqueur lors de sa deuxième apparition en catégorie reine, le Catalan n’y a plus quitté la plus haute marche du podium, ni même la pole position.

Support for this video player will be discontinued soon.

#AmericasGP : Attrape-moi si tu peux !


En arrivant à Austin, Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) reste toutefois la star incontestée de ce début de saison. Avec deux victoires en deux Grands Prix, l’Espagnol a fait preuve d’habileté pour s’adapter à toutes les situations. À Losail, il s’est imposé tandis que Márquez, qui avait opté pour un mauvais choix de pneus, ne pouvait faire mieux que quatrième. Bien que menant les hostilités en Argentine, Márquez a chuté offrant ainsi un deuxième succès à son rival Yamaha. Auteur d’un premier podium au Texas en Moto3™ en 2013 et d’un succès l’année suivante en Moto2™, Viñales s’est de son côté adjugé la quatrième place lors de la course MotoGP™ en 2016. L’hégémonie américaine de Márquez ne s’annonce donc plus aussi évidente cette saison. Avec 37 points de retard au classement provisoire, le pilote Honda n’a plus aucune marge d’erreur et se doit de prendre le taureau par les cornes aux États-Unis.


Derrière le Champion du Monde se dresse son coéquipier Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), lequel n’a pas à rougir de son palmarès sur le tracé texan. Deuxième en 2013 puis en 2014, il dût faire l’impasse sur l’édition 2015 en raison d'une blessure au bras. En 2016, alors qu’il se livrait à une lutte sans merci face à Andrea Dovizioso (Ducati Team), il partit à la faute emportant l’Italien avec lui. Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) connut lui aussi le même sort. Le nonuple Champion du Monde compte néanmoins deux podiums à Austin et essaiera de faire table rase de sa dernière déconvenue américaine en tentant de renouer avec le succès ; son dernier triomphe remontant au Grand Prix de Catalogne 2016. Malgré quelques signes de faiblesse depuis l’hiver, le ‘Doctor‘ n'accuse que 14 points de retard sur son coéquipier au Championnat. 

Support for this video player will be discontinued soon.

Pedrosa, palme du fair-play ?


Dans le clan du Ducati Team, Dovizioso et Jorge Lorenzo ont joué de malchance en Argentine. ‘DesmoDovi’ s’est une fois encore trouvé au mauvais endroit au mauvais moment, emporté par l'Aprilia d’Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini). Sur la trajectoire de Pedrosa l’an dernier à Austin, Dovizioso tentera de rallier l’arrivée sans encombre pour se relancer dans la course au titre. Victime d’une chute au premier virage en Argentine, Lorenzo s’attendait à des débuts moins chaotiques sous les couleurs de la firme de Borgo Panigale. Le Majorquin a pourtant eu l’occasion d’apporter quelques ajustements prometteurs à sa position de pilotage qu’il cherchera à confirmer au Circuit des Amériques.


Sur la troisième marche du podium à Austin l’an dernier, Andrea Iannone (Team Suzuki Ectar) entend bien faire oublier ses deux premières courses et retrouver sa dynamique de pré-saison au guidon de la GSX-RR. Pénalisé en Argentine pour avoir anticipé le départ, l’Italien est prêt à concrétiser aux États-Unis. Son coéquipier Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), qui s’était fracturé la cheville quelques jours seulement avant de s’envoler pour l’Argentine, devrait connaître un week-end moins épineux. Premier rookie de la hiérarchie à Losail, la tâche ne sera toutefois pas aussi évidente en Amérique face duo du team Monster Yamaha Tech3, Johann Zarco et Jonas Folger. Le Français, qui avait marqué l’esprit de ses pairs bien plus expérimentés au Qatar, s’est une nouvelle fois illustré en Argentine en haussant le ton lorsque cela était nécessaire. Cinquième, le double Champion du Monde Moto2™ devançait son coéquipier.

Support for this video player will be discontinued soon.

Dovizioso, Rossi et Viñales réagissent à la course de Zarco


Austin pourrait bien faire les affaires de quelques autres à l’image notamment d’Aleix Espargaró qui a offert le meilleur résultat d’Aprilia à Losail avant de partir à la faute en Argentine. Scott Redding (Octo Pramac Racing) occupe quant à lui le quatrième rang du classement provisoire. Jack Miller (EG 0,0 Marc VDS) s’est adjugé un deuxième Top 10 tandis qu’Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team) a terminé au pied du podium à Termas de Río Hondo. 

En Argentine, Pol Espargaró et Bradley Smith (Red Bull KTM Factory Racing) ont écrit une page d’histoire de KTM en inscrivant leurs premiers points. Le duo de la firme autrichienne entend bien continuer sur la même lancée à Austin. 


Les hostilités du Grand Prix Red Bull des Amériques commenceront vendredi à partir de 9h55 (heure locale) avec la première séance d’essais libres. 

 

Recommandés