Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Rossi en tête pour l’arrivée du MotoGP™ en Europe

Le MotoGP™ débarque à Jerez, tracé où Marc Márquez et Maverick Viñales entendent bien se rapprocher de Valentino Rossi.

Après un début de campagne qui a tenu toutes ses promesses, l’heure est désormais venue pour le Championnat du Monde de poser ses valises en Europe avec un grand classique du calendrier : le Grand Prix d’Espagne.

Cette épreuve, disputée depuis 30 ans sur le tracé de Jerez, réunit à chaque édition un public toujours plus nombreux. L’histoire se perpétue ainsi sous les yeux de cette foule amassée le long de courbes baptisées du nom d'Ángel Nieto, Peluqui, Álex Crivillé, Jorge Aspar Martinez, Sito Pons ou encore Jorge Lorenzo.

Au classement, un homme mène pour le moment la danse. Son nom : Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP). L’Italien, qui est le seul pilote à avoir figuré sur le podium lors des trois premiers rendez-vous, a su faire jouer son expérience, en doublant Cal Crutchlow (LCR Honda) dans les tout derniers tours en Argentine, pour ensuite faire subir le même sort à Dani Pedrosa (Repsol Honda Team) à Austin. Après s’être montré quelque peu en retrait durant la pré-saison, le nonuple Champion du Monde affirme se sentir beaucoup mieux sur sa Yamaha YZR-M1 et la course qui l’attend devrait lui rappeler de bons souvenirs. Le transalpin l’avait en effet emporté en 2016 en partant de la pole position.

Mais le week-end prochain, Valentino Rossi aura face à lui, une armada espagnole emmenée notamment par Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), qui sera prêt à tout pour briller devant son public et qui réalisait un parcours sans faute en ce début de saison… Hélas une chute au Texas allait le repousser en seconde position, à six points de son coéquipier. En soif de revanche, le Catalan pourrait toutefois rencontrer sur son chemin un de ses compatriotes, Marc Márquez (Repsol Honda Team).

Le Champion du Monde, vainqueur du Grand Prix des Amériques pour la cinquième année consécutive, renouait avec le podium – sur lequel il n’était plus monté depuis son sacre à Motegi. Au Texas, tout le monde annonçait un duel entre le représentant Honda et son adversaire de chez Yamaha, qui n’eut finalement jamais lieu en raison de l’élimination prématurée de ce dernier. Jerez pourrait néanmoins réserver un tout autre scénario…

Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), auteur d’un excellent départ à Austin, n’est pas en reste. Même si l’Espagnol se faisait par la suite déborder par Marc Márquez et Valentino Rossi, le natif de Sabadell décrochait malgré tout une belle troisième place, qui lui permettait de reprendre du poil de la bête. Et fort de ses deux victoires et neuf podiums à Jerez, Dani Pedrosa pourrait avoir un coup à jouer.

La piste andalouse a également souvent réussi à Jorge Lorenzo (Ducati Team) par le passé. Le Majorquin, qui avait connu un week-end compliqué au Qatar puis qui était parti à la faute en Argentine, affichait justement de nets progrès aux Etats-Unis. Repêché à l’issue de la Q1, le pilote Ducati parvenait en effet à s’élancer de la deuxième ligne. Jorge Lorenzo semble donc avoir gagné en confiance en dépit d’une fin de course plus difficile. L’Espagnol, qui a déjà eu l’occasion de rouler à Jerez dans le cadre d’essais privés, fêtera de plus ses 30 ans ce jeudi ; soit 15 ans de compétition.

Andrea Dovizioso (Ducati Team), qui reste sur deux résultats plus mitigés après sa deuxième place du Qatar, aura lui aussi à cœur de briller ; tout comme Héctor Barberá (Reale Avintia Racing) qui poursuit son adaptation au guidon de la Ducati Desmosedici GP16. Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team), qui avait inscrit un Top 4 en Argentine et qui évoluera à domicile, sera de la même façon à surveiller ; sans oublier Tito Rabat (EG 0,0 Marc VDS) et Jack Miller (EG 0,0 Marc VDS), qui n’a jamais quitté le Top 10 depuis Losail.

Support for this video player will be discontinued soon.

Zarco vs Rossi : leur version des faits

Côté rookies, Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) sera remplacé par le pilote essayeur Takuya Tsuda pour cause de blessure. L’Espagnol avait pourtant terminé meilleur rookie au Qatar, avant de céder sa place à Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3). Le double Champion du Monde Moto2, classé par deux fois au sein du Top 5, ne cesse de surprendre et entend bien poursuivre sur sa lancée. Mais dans la lutte pour la place de premier pilote indépendant il faudra également compter sur son coéquipier Jonas Folger (Monster Yamaha Tech3) et sur l’expérimenté Cal Crutchlow (LCR Honda).

Les premiers essais libres MotoGP™, qui débuteront vendredi 5 mai à 9h55 (heure locale) sur le tracé de Jerez, seront à suivre en direct avec le VidéoPass et le TimingPass, utilisables sur le web comme sur l’App Officielle du MotoGP !

Recommandés