Achat de billets
Achat VidéoPass
News
14 jours ago
By motogp.com

#ItalianGP : Toutes les statistiques du MotoGP™

motogp.com vous livre les principales données à l’approche du Grand Prix Oakley d’Italie.

- Le Mugello a accueilli un Grand Prix ces 26 dernières saisons sur un total de 31 venues. Long de 5,245 km, ce tracé n'a jamais évolué.

- Le Championnat du Monde s’est rendu pour la toute première fois sur cette piste en 1976. Cette année-là, Barry Sheene l’avait emporté en 500cc pour un dixième devant Phil Read ; à une époque où Suzuki dominait la catégorie. Le premier représentant Yamaha Waerum Borge Nielsen s’était classé dixième.

- Yamaha est le constructeur qui a le plus brillé sous l’ère MotoGP™ avec dix victoires, cinq d’entre elles sont l’œuvre de Valentino Rossi (2004-2008), les autres sont mettre au compte de Jorge Lorenzo (2011, 2012, 2013, 2015 et 2016).

- Honda s’est illustré à quatre reprises sur cette piste : en 2002 et 2003 avec Valentino Rossi, en 2010 avec Dani Pedrosa et en 2014 avec Marc Márquez.

- Ducati ne compte quant à elle qu’un seul succès, inscrit par Casey Stoner en 2009. Andrea Iannone est le seul autre pilote à être monté sur le podium avec les couleurs du constructeur italien. Ce dernier avait signé une deuxième place en 2015, et une troisième l’an passé.

- Suzuki n’a jamais fait mieux que cinquième sur ce circuit, résultat enregistré en 2007 par John Hopkins et en 2009 par Loris Capirossi.

- Valentino Rossi est le concurrent qui s’est le plus imposé au Mugello : une fois en 125cc, une fois en 250cc, deux fois en MotoGP™ pour Honda et cinq fois pour Yamaha. Son dernier triomphe date toutefois de 2008.

- Loris Capirossi est le seul autre transalpin à avoir remporté une course de catégorie reine au Mugello. C’était en 2000, après avoir mené une lutte de longue haleine face à Valentino Rossi et Max Biaggi.

- La course 2004 du Mugello fut la plus courte épreuve 500cc de l’histoire. Ce Grand Prix avait duré à peine six tours, après une première tentative abrégée par la pluie.

- L’Italie est, avec les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, le pays qui a organisé le plus de courses depuis la création du Championnat du Monde en 1949.

- Les sept dernières éditions du Grand Prix d’Italie ont été gagnées par des Espagnols. Il faut remonter à 2009 pour voir une autre nationalité sur la plus haute marche du podium, en la personne de Casey Stoner.

- Sous l’ère MotoGP™ seulement cinq pilotes ont triomphé au Mugello : Valentino Rossi (sept victoires), Jorge Lorenzo (cinq victoires), Dani Pedrosa, Casey Stoner et Marc Márquez (une victoire chacun).

- En 2016, Marc Márquez s’était incliné pour 19 millièmes face à Jorge Lorenzo sur la ligne d’arrivée ; soit le septième plus petit écart observé en catégorie reine.

- Andrea Iannone avait signé le meilleur temps des qualifications en 2015 au guidon de sa Ducati ; il s’agissait alors de sa première pole position. Jamais un Italien de la catégorie reine n’avait aussi bien figuré sur la grille, sur une machine italienne, pour son épreuve nationale depuis Giacomo Agostini en 1972 à Imola.

- Jonas Folger est le seul pilote à avoir marqué des points à chaque course cette année.

- Suite à la 14e place de Sam Lowes au Mans, l’ensemble du plateau a désormais ouvert son compteur.

- Dani Pedrosa, qui a terminé troisième du GP de France, pointe actuellement au second rang du général ; soit deux positions devant Marc Márquez. La dernière fois que Dani Pedrosa avait mieux été placé que son coéquipier au Championnat, c’était après Assen 2013.

- Dani Pedrosa reste sur trois Tops 3 consécutifs, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2014.

- Marc Márquez compte 58 points jusqu’à présent, soit son plus petit score en MotoGP™ après cinq manches.

- Maverick Viñales a enregistré trois succès sur ces cinq premières courses : seuls quatre pilotes ont réussi cette prouesse en MotoGP™ : Valentino Rossi, Casey Stoner, Jorge Lorenzo et Marc Márquez.

- Maverick Viñales est le neuvième pilote à s’être distingué après être parti de la pole position et avoir établi un nouveau tour record ; rejoignant ainsi Valentino Rossi, Marc Márquez, Casey Stoner, Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Loris Capirossi, Makoto Tamada et Andrea Iannone.

- Le podium du Grand Prix de France ne comportait ni Marc Márquez, ni Valentino Rossi. Ça ne s’était produit que trois fois depuis 2013 : Italie 2013 (Jorge Lorenzo, Dani Pedrosa, Cal Crutchlow), Aragón 2014 (Jorge Lorenzo, Aleix Espargaró, Cal Crutchlow), Autriche 2016 (Andrea Iannone, Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo).

- Valentino Rossi a laissé échapper la victoire au Mans, après avoir entamé le dernier tour en tête. L’Italien avait connu cette mésaventure deux autres fois : face à Tohru Ukawa en Afrique du Sud en 2002 et face à Sete Gibernau en France en 2003.

- Johann Zarco était parvenu à se qualifier en première ligne au Mans alors qu’il avait dû disputer les repêchages. Avant lui, seuls deux pilotes y étaient parvenus : Aleix Espargaro au Grand Prix des Pays-Bas 2015 et Cal Crutchlow au Grand Prix d’Australie 2016.

- En cas de podium en Italie, Johann Zarco deviendrait le premier Français depuis Régis Laconi en 1999, à figurer deux fois d’affilée dans le Top 3.

Recommandés