Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 jours ago
By Pull&Bear Aspar Team

Bautista : « C’était important de rallier l’arrivée »

Álvaro Bautista a mis fin à une série de deux résultats blancs de la plus belle des façons en allant chercher la cinquième place au Mugello.

Álvaro Bautista (Pull&Bear Aspar Team), qui restait sur deux abandons à Jerez et au Mans, tenait absolument à réaliser une belle course en Italie et l’Espagnol accomplissait sa mission avec réussite dimanche. Crédité du huitième chrono des qualifications, le piloté ibérique était dans un premier temps un peu fébrile, mais gagnant en aisance, ce dernier parvenait tout compte fait à remonter au classement, après être venu à bout de Dani Pedrosa (Repsol Honda Team), Johann Zarco (Monster Yamaha Tech3), Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar) et Marc Márquez (Repsol Honda Team).

À défaut de pouvoir se rapprocher des leaders, Álvaro Bautista espérait ensuite distancer son compatriote, mais jusqu’au bout lequel restait sagement positionné dans son sillage. Marc Márquez n’était toutefois pas en mesure de placer une attaque. À la régulière Álvaro Bautista repartait ainsi avec la cinquième place.

Álvaro Bautista :
« C’était important de rallier l’arrivée, étant donné les derniers résultats blancs connus à Jerez et au Mans ; deux tracés où de bonnes courses auraient pu nous attendre. Nous avions besoin de terminer. Mon rythme était bon, mais j’ai perdu quelques positions au début car j’étais un peu crispé. Après quelques tours, j’ai réussi à me détendre et à trouver mon rythme. Peu à peu, je suis ainsi parvenu à remonter au classement. Lorsque j’ai rattrapé Marc, j’espérais pouvoir le lâcher mais il s’est accroché. Ça n’était pas évident. L’écart qui me séparait des leaders ne variait pas trop au fil des tours, mais il m’aura servi de référence. Dans la dernière boucle, j’ai alors tâché de fermer toutes les portes afin de me prévenir d’une éventuelle attaque ; ce que je suis arrivé à faire pour terminer cinquième. Je suis ravi d’avoir pu finir cette épreuve, qui plus est de cette manière car cette fois, le résultat ne découlait pas de soucis rencontrés par les pilotes de devant comme ça avait été le cas en Argentine, où je m’étais classé quatrième. Ça fait vraiment du bien au moral avant de se rendre à Barcelone. »

Recommandés