Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By motogp.com

Ángel Nieto, l’étoile aux 12+1 couronnes s’est éteinte

L’Espagnol a tragiquement perdu la vie à l’âge de 70 ans suite à un accident de quad à Ibiza.

Ángel Nieto, MotoGP™ Legend, a malheureusement succombé à ses blessures le jeudi 3 août 2017 après avoir été victime d’un accident de la route en quad à Ibiza le 26 juillet. L’homme, qui représente à lui seul 13 couronnes mondiales, 90 victoires et 139 podiums, en près de 20 ans de carrière, laissera un vide incommensurable au sein du paddock MotoGP™. 

Support for this video player will be discontinued soon.

Retour sur la carrière d'Ángel Nieto

Champion du Monde spécialiste des petites catégories, Nieto occupe encore aujourd’hui le rang de deuxième pilote le plus titré de l’histoire. Alors âgé de 17 ans, le jeune Ángel Nieto obtint un guidon chez Derbi pour débuter sa carrière en 1964 dans le cadre de la 50cc. 

Après avoir fait ses premières armes, le pilote originaire de Zamora finit par goûter au succès en 1969, l’année du premier d’une longue série de titres. Dès lors, son palmarès n’eut de cesse de croître, preuve en est le pilote ibérique s’adjugea quatre couronnes mondiales dans cette même catégorie jusqu’en 1972. En 1970, il mena les Championnats 50cc et 125cc de front. Vainqueur à huit reprises, il réussit à arracher les couronnes en même temps deux ans plus tard. 

Contraint de passer sur Morbidelli en 1973 pour des raisons financières, il connut une saison semée d’embûches. Soutenu par la Fédération espagnole, Nieto renoua avec la victoire en 1975 au guidon d’une Kreidler. Il rejoignit les rangs de Bultaco l’année d’après. Couronné à deux reprises en 50cc, il décida finalement de concentrer ses efforts sur la 125cc dès 1978. En demi-teinte, sa saison connut un tournant à Spa-Francorchamps lorsqu’il décida de s’équiper d’une Minarelli. Dauphin d’Eugenio Lazzarini, il triompha 11 fois d’affilée jusqu’à Assen. Blessé à la jambe, il dut se résoudre à faire l’impasse sur le Grand Prix de Finlande. Mais, son plus proche rival, Therry Espié, blessé également, permit à l’Espagnol de s’offrir sa troisième couronne 125cc. 

À l’entame des années 1980, il dut s’incliner face à Pier Paolo Bianchi en raison d’un problème technique survenu à Brno. En plus de faire ses débuts en catégorie intermédiaire en 1981 sur Rotax, il décrocha son quatrième titre 125cc, le deuxième pour le compte de Minarelli. 

Sur Garelli, il arriva à en obtenir trois autres, jusqu’à son 12+1e en 1984 qui se solda par six victoires en sept courses. En 1985, pour sa première année en 80cc, il s’offrit son 90e succès au Mans. Une performance à laquelle Valentino Rossi ne manqua pas de rendre hommage lorsque celui-ci égala le nombre de victoires de l’Espagnol au Mans en 2008. 

Ángel Nieto, dont le compteur affiche six titres en 50cc et sept en 125cc, détient également le record du nombre de titres remportés avec des constructeurs différents, cinq au total : Derbi, Bultaco, Garelli, Minarelli et Kreidler. Outre ses succès en mondial, Ángel Nieto a aussi été sacré en 50cc, 125cc, 250cc, 500cc et 750cc en Championnat d’Espagne.

Et Ángel Nieto fut tout aussi brillant en tant que team manager puisqu’il aida Emilio Alzamora à aller chercher le titre mondial 125cc en 1999.

Après plus de 20 années de présence comme pilote et presque autant en tant que figure emblématique du paddock, Ángel Nieto manquera profondément. Nous transmettons nos plus sincères condoléances à sa famille — dont plusieurs membres évoluent dans le paddock aujourd’hui —, ses amis, ses collègues et à tous ceux qui le connaissaient. Nous disons au revoir à une véritable légende sur piste, mais aussi en dehors.

Support for this video player will be discontinued soon.

L'hommage du MotoGP™ à Ángel Nieto