Achat de billets
Achat VidéoPass
News
7 jours ago
By motogp.com

Mir, maître incontesté du Red Bull Ring

Le Majorquin s’est adjugé son septième succès de la saison avec un boulevard d’avance sur Philipp Öttl et Jorge Martín.

Un an après sa toute première victoire en Grand Prix, Joan Mir (Leopard Racing) s’est une nouvelle fois distingué à Spielberg en y décrochant son septième triomphe de la saison ; une performance jusqu’ici inégalée en Moto3™ sur les onze premières courses d’une saison, qui lui permettait de conforter son avance au Championnat du Monde. 

En présence d'une météo clémente, Gabriel Rodrigo (RBA BOE Racing Team) signait pourtant le meilleur envol, lequel négociait la première épingle en tête. Placé en deuxième ligne, John McPhee (Britith Talent Team) reprenait rapidement l’avantage avant d’être délogé par Bo Bendsneyder (Red Bull KTM Ajo). Le Néerlandais mettait alors les bouchées doubles, suivi de près par Enea Bastianini (Estrella Galicia 0,0), McPhee et Arón Canet (Estrella Galicia 0,0), Rodrigo ou encore Jorge Martín (Del Conca Gresini Racing Moto3), tout juste revenu de blessure.

Leader du classement provisoire et récent vainqueur à Brno, Mir a quant à lui réalisé un départ prudent. Il pointait alors en dixième position au deuxième passage derrière Philipp Öttl (Südmetall Schedl GP Racing). Le Majorquin devançait Fabio Di Giannatonio (Del Conca Gresini Racing Moto3), Andrea Migno (Sky Racing Team VR46). Son principal rival pour la couronne mondiale, Romano Fenati (Marinelli Rivacold Snipers), était pour sa part repoussé au 17e rang. 

Vainqueur de la dernière édition à Spielberg, Mir réussissait à passer ses concurrents un à un pour s’installer aux commandes de la course. Alors que la lutte faisait rage entre McPhee et Bendsneyder, Mir prenait le large. Öttl tentait de faire la jonction sur l’Espagnol, mais ce dernier produisait l’effort pour se mainetir hors de portée. Relégués à plus d’une seconde, Martín, McPhee, Migno, Öttl et Jaume Masiá, remplaçant de Darryn Binder dans le team Platinum Bay Real Estate, jouaient des coudes pour les deux dernières marches du podium. 

Sur un freinage un peu trop optimiste à huit tours du but, McPhee et Bendsneyder se faisaient piéger au premier virage, à l’image de Migno quelques instants plus tard. Ces erreurs permettaient à Canet de revenir pour former un groupe de 13 pilotes éligibles pour l’une des places d’honneur.

À l’entame des trois dernières boucles, Öttl prenait la tête du peloton devant Loi et Rodrigo. Le Germanique tenait bon jusqu’au drapeau à damier, tandis que Martín privait Loi d’une troisième position pour six millièmes. Canet complétait le Top 5 devant Di Giannantonio, Rodrigo et Norrodin.

Pour ses débuts sur la scène mondiale, Masiá terminait neuvième après avoir battu Bastianini. 

Fenati, classé 13e derrière Marcos Ramírez (Platinum Bay Real Estate), accuse désormais 64 longueurs de retard sur Mir au classement général.

Jules Danilo (Marinelli Rivacold Snipers) a pour sa part longtemps mené le groupe de la 15e place avant de s’incliner sur le fil face à Kaito Toba (Honda Team Asia).

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Retrouvez l'intégralité de la course avec le VidéoPass et profitez du #AustrianGP ainsi que d'un catalogue incroyable de vidéos exclusives !

Recommandés