Achat de billets
Achat VidéoPass
News
16 jours ago
By motogp.com

Rossi et le freinage au pouce

Valentino Rossi a eu recours, lors du GP d’Aragón, à un système de freinage au pouce spécifique, afin de moins solliciter sa jambe droite.

Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), qui compte déjà de nombreux exploits à son actif, a fait une fois de plus sensation lors du Grand Prix d’Aragón, en se qualifiant en première ligne dans un premier temps, puis en terminant cinquième de l’épreuve, 23 jours seulement après s’être cassé le tibia et le péroné durant un entraînement en enduro.

Ces résultats, l’Italien les doit à son talent mais aussi à un système de freinage, qui lui a permis de moins solliciter sa jambe droite.

Pour cette course, Brembo avait en effet mis à disposition du transalpin différents outils comme des disques de carbone, des étriers de frein spécifiques et une commande au pouce. Ce système permet de contrôler le frein arrière sans avoir à utiliser la pédale du pied droit. Le pilote utilise au contraire un levier, situé sous la partie gauche du guidon.

Support for this video player will be discontinued soon.

Frein arrière : Au pied, au pouce ou aux deux ?

Valentino Rossi avait déjà eu l’occasion d’expérimenter cette technologie après le Grand Prix de République-tchèque, dans sa version standard, avec les commandes pouce et pied connectées au même maître-cylindre arrière. Dans ce cas précis, les deux commandes ne peuvent pas être actionnées au même moment, seulement une des deux.

Mais après sa blessure, le nonuple Champion du Monde a émis le souhait de tester cette solution, dans une configuration où les deux circuits sont séparés. Le pilote peut ainsi avoir recours simultanément aux deux commandes. Pour répondre aux désirs du représentant Yamaha, dont la jambe droite devait normalement rester au repos durant 30 jours minimum, les techniciens Brembo ont donc imaginé un nouvel étrier de frein, qui semble avoir emporté son adhésion.

Cette solution, utilisée que très récemment par Valentino Rossi, a en fait été développée il y 25 ans, lorsque Mick Doohan fut victime d’une lourde chute lors d’un test sur le tracé d’Assen en 1992. L’Australien retrouvait peu à peu l’usage de sa jambe droite mais, ne disposant plus de la même force, ce dernier demanda à ce qu’on lui mette en place une commande de frein arrière au pouce. Quelques années plus tard, Mick Doohan remportait cinq titres de Champion du Monde 500cc de 1994 à 1998.

À l’heure actuelle, d’autres pilotes du plateau utilisent cette technologie à des degrés différents, à l’image de Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP), Andrea Dovizioso (Ducati Team), Jorge Lorenzo (Ducati Team) ou encore Danilo Petrucci (Octo Pramac Racing). En pratique, les pilotes s’en servent comme une sorte de traction control, qu’ils activent en milieu de courbe pour redresser la moto au plus vite, ainsi que dans les virages à droite, lorsqu’il est plus facile de freiner avec le pouce. Danilo Petrucci explique son fonctionnement dans une vidéo.

Recommandés