Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By Loris Baz

Début de week-end difficile pour Baz à Sepang

Le pilote du team Reale Avintia Racing occupait la 16e place au soir de la journée inaugurale en Malaisie.

Loris Baz (Reale Avintia Racing) a dû composer avec des conditions difficiles lors de la première journée d’essais du Grand Prix Shell de Malaisie, ultime rendez-vous de la tournée outre-mer au circuit de Sepang. Seules quelques gouttes sont toutefois venues perturber le déroulement de la séance d’ouverture. Préférant attendre une piste totalement sèche pour chausser sa machine de pneus slicks, le Français est ensuite parvenu à inscrire le 16e temps au classement.

???????? #MalaysianGP FP1 Dry track #realeavintia #realeavintiaracing #forzaducati #motogp

Une publication partagée par Reale Avintia Racing (@realeavintia) le

La pluie a en revanche redoublé d’intensité en début d’après-midi empêchant le pilote tricolore de se hisser davantage dans la hiérarchie. Loris Baz, qui espérait profiter de ces conditions précaires pour apporter quelques ajustements à sa Ducati en prévision de la course, a finalement dû faire face à des problèmes de grip. 

Déçu par cette entrée en matière, le Haut-Savoyard, qui accuse un peu plus d’une seconde sur le Top 10, entend trouver des solutions samedi pour tenter, comme l’an dernier, de gagner son ticket pour accéder en Q2. 

Loris Baz
« Durant la deuxième moitié de la première séance sur le sec, la moto avait tendance à patiner beaucoup. Malgré quelques petits soucis sur la machine, le bilan était plutôt positif. Sur le mouillé en revanche, la situation était beaucoup plus difficile. Je n’avais aucun grip, peu importe le pneu ou nos réglages. Je suis très loin et en deçà des chronos que j’avais signés l’an dernier. Nous ne comprenons pas vraiment pourquoi, mais nous évaluerons d’autres solutions samedi. Jusqu’à Misano, la moto était parfaite dans ces conditions. Depuis, nous rencontrons des difficultés et je n’arrive pas à retrouver le feeling que j’avais en début d’année. J’ai failli tomber à de nombreuses reprises durant la séance. Demain, si nous parvenons à retrouver un niveau de grip suffisant, je reste convaincu que nous pourrons tirer notre épingle du jeu. J’aime ces conditions et je n’ai pas oublié ce qu’il faut faire pour aller vite sur le mouillé. »

Recommandés