Achat de billets
Achat VidéoPass
News
23 jours ago
By motogp.com

Ces pilotes du CEV promus en Moto3™

motogp.com vous propose de faire connaissance avec ces pilotes issus du FIM CEV Repsol Moto3™ qui feront leur arrivée en mondial Moto3™.

Cinq nouveaux visages viendront compléter la grille du Moto3™ cette saison et tous viennent en l’occurrence du FIM CEV Repsol Moto3™. À quelques jours des premiers tests, motogp.com vous les fait découvrir.

Dennis Foggia
Dennis Foggia débute la compétition en CIV et courant 2013 ce dernier se fait repérer par un certain Valentino Rossi, qui décide de l’intégrer dans la VR46 Riders Academy. Trois ans plus tard, le Romain rejoint le FIM CEV Repsol Moto3™ et y décroche d’emblée un podium à Valence. L’Italien conclura cette première campagne avec un nouveau Top 3 sur ce même circuit ; résultat qui s’accompagnera de la septième place au classement général. Mais le transalpin se révèle véritablement en 2017, comme en témoignent ces quatre victoires et cinq autres podiums qui lui permettent d’être sacré, lors de l’avant-dernière manche à Aragón. Parallèlement, Dennis Foggia fait aussi trois apparitions sur la scène internationale avec une septième position comme meilleur résultat. En 2018, il roulera sous les couleurs du SKY Racing Team VR46 en mondial Moto3™.

Support for this video player will be discontinued soon.

FIM CEV Repsol : une des voies d'accès au mondial

Jaume Masia
Passé par la catégorie pré-Moto3™ du FIM CEV Repsol, puis par la Red Bull MotoGP Rookies Cup, Jaume Masia revient finalement en Espagne pour y disputer le Championnat du Monde Junior Moto3™ en 2015. Le Valencien y décroche un podium au MotorLand Aragón pour achever cette campagne à la cinquième place. L’Espagnol dégringole ensuite au 15e rang, mais se ressaisi à l’occasion de la saison 2017. Sous les couleurs de la Cuna de Campeones, le pilote ibérique inscrit trois succès et quatre autres podiums, ce qui lui vaudra de terminer dauphin de Dennis Foggia au classement général. Cette même année, Jaume Masia dispute également quatre Grands Prix en remplacement de Darryn Binder et atteint le Top 10 en Autriche. En 2018, l’équipe Bester Capital Dubai a donc décidé de lui offrir un guidon en tant que titulaire.

Alonso Lopez
Après des débuts en motocross, Alonso Lopez se tourne vers la vitesse et triomphe en Challenge 80 de la Coupe d’Espagne fin 2014. Sacré Champion du pré-Moto3 l’année suivante, le Madrilène rejoint alors la catégorie Moto3 du FIM CEV Repsol pour y terminer la campagne 2016 au cinquième rang. Et après s’être offert deux podiums, ce dernier hausse le ton à compter de 2017, puisqu’il s’illustrera à deux reprises pour s’inviter un total de cinq fois au sein du Top 3. Mais une série de résultats blancs l’empêcheront de rivaliser pour le titre. Crédité de la troisième place finale, le pilote ibérique fera son arrivée en mondial à compter de la saison 2018. Il y évoluera pour le compte du team Estrella Galicia 0,0.

Makar Yurchenko
Né en Russie mais de nationalité kazakh, Makar Yurchenko court en Red Bull MotoGP™ Rookies Cup à compter de 2014. Le natif de St Petersbourg y restera deux saisons avant de migrer en FIM CEV Repsol Moto3™. Classé 14e de sa campagne, ce dernier grappille quatre positions supplémentaires l’année suivante, grâce à deux podiums notamment. En 2018, Makar Yurchenko a été recruté par le team CIP en mondial Moto3™.

Kazuki Masaki
Kazuki Masaki, dont la carrière débute en Asie, termine troisième de l’Asia Talent Cup en 2015. L’année suivante, le Japonais mène deux programmes de front : l’Asia Talent Cup, où il se classe septième et le Championnat du Monde Junior Moto3, où il hérite de la dixième place finale. En 2017, ce dernier reste engagé en FIM CEV Repsol et grimpe au sixième rang avec trois podiums au compteur. Parallèlement, Kazuki Masaki signe deux victoires et sept autres podiums en Red Bull MotoGP™ Rookies Cup, ce qui lui permet d’empocher le titre. En 2018, lequel évoluera au sein du team RBA BOÉ Skull Rider aux côtés de Gabriel Rodrigo.

Recommandés