Achat de billets
Achat VidéoPass
News
26 jours ago
By motogp.com

Pourquoi Syahrin ? Poncharal répond…

Hervé Poncharal revient sur la façon dont il a recruté Hafizh Syahrin et sur les raisons qui l’ont poussé à faire ce choix.

À tout juste 10 jours du premier Test Officiel, le team Monster Yamaha Tech3 était confronté à une urgence et non des moindres : trouver un pilote en remplacement de Jonas Folger. Lequel ayant renoncé à disputer la saison 2018 pour des raisons de santé. Dans une interview, que les abonnés au VidéoPass pourront découvrir à compter de la semaine prochaine, Hervé Poncharal revenait justement sur cet épisode, sur comment il avait ciblé ses recherches.

« 10 jours avant le Test de Sepang, Jonas nous annonçait qu’il ne se sentait pas de courir en 2018. Ce fut pour nous un gros coup de massue, reconnaît le Team Manager de la structure française. Et puis la question du remplacement s’est posée. À cette époque de l’année tous les excellents pilotes étaient déjà sous contrat en Moto2™ ou en MotoGP™. Vous vous dites : ‘Ok, qu’est-ce que je peux faire ?’ Certains m’ont conseillé tel ou tel pilote, autant de noms que je respecte et je savais qu’ils étaient suffisamment compétitifs pour se qualifier. Mais ils étaient plus proches de la trentaine et nous aurions peut-être vécu une saison plus ‘monotone’. »

À défaut de signer un pilote de premier rang, déjà contracté par un team d’usine, Hervé Poncharal souhaitait en effet se tourner vers un profil plus jeune, qui pourrait apporter un peu de piment. Un choix que certains jugeront plus risqué, mais à vrai dire pour le patron de l’équipe tricolore, recruter un pilote relève toujours du pari.

« Soyons réalistes, quand vous optez pour un pilote, c’est toujours un pari quelque part, explique-t-il. Vous ne pouvez pas être sûr de faire le bon choix. Les team managers d’équipes officielles peuvent signer les meilleurs pilotes car ils ont de meilleurs contrats à proposer, avec des motos qui sont en constante évolution ; choses que nous n’avons pas. Mais qu’importe, moi j’aime prendre certains risques et faire les choses différemment. À la place de recruter un pilote déjà établi, je préfère autant parier sur un pilote qui pourrait rendre notre saison excitante. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Suivez Syahrin pour sa première en MotoGP™

Finalement le choix de Hervé Poncharal se portait sur Hafizh Syahrin, qu’il convoquait dans un premier temps pour le #ThaiTest, avant de le titulariser aux côtés de Johann Zarco.

« Un jour j’ai rencontré Razlan Razali, le directeur du Circuit de Sepang, raconte-t-il. On discutait de choses qui n’avaient rien à voir et d’un coup je lui sors : Pourquoi pas Hafizh ? Et il répond : ‘Tu dis ça sérieusement ?’ Tout a commencé comme ça. Dès lors j’ai dû convaincre tout le monde que c’était une bonne idée et j’ai dû insister ! À un moment je me suis dit : ‘De toute façon, même s’ils ne me suivent pas, je le signerai quand même.’ J’étais convaincu qu’il pouvait nous apporter ce qu’on cherchait. Je savais que ce pilote avait un potentiel pour l’avoir vu lutter face à Xavi la saison passée. Certes, il ne s’était pas autant démarqué comparé à Takaaki, Franco ou Tom, mais je me suis dit qu’avec un bon support et une bonne moto, ça valait la peine de tenter et à vrai dire je suis très content. Prendre quelqu’un auquel personne ne s’attend mais qui a ce petit quelque chose, c’est ce que j’aime dans ma façon de sélectionner mes pilotes. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Comment s'en sont sortis les rookies en plein désert qatari?

Recommandés