Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By Nick Harris

Le seul inconvénient du Mugello… par Nick Harris

Nick Harris se souvient d’un Mugello qui n’était pas aussi commode par le passé…

Le jour où le regretté John Brown est revenu au bureau de Motor Cycle News pour faire l’éloge du nouveau circuit du Mugello, j’étais alors jeune reporter et je n’avais qu’une envie découvrir cette piste. C’était en 1976, John Brown venait d’assister au duel Barry Sheene et Phil Read, qui s’était décidé pour un dixième de seconde. Finalement, six ans plus tard, je faisais ma première venue sur ce tracé et je fus loin d’être déçu, même s’il y avait un léger inconvénient.

Passer son temps à voyager pour commenter les courses est un emploi de rêve mais on revient parfois aux fondamentaux. Les sujets de conversations lors des longs trajets tournaient souvent autour du football et des femmes, mais il y avait aussi des thèmes plus pratiques, pour nous qui vivions au rythme des décalages horaires et des lessives : le point circulation pour se rendre au circuit, l’heure du repas et le plus important : la disponibilité des toilettes les plus proches de notre cabine commentateurs. Forcément en passant quatre heure en direct, on en a écoulé des bouteilles d’eau… avec les désagréments qui vont de soi.

Même les circuits les plus modernes nous ont causé quelques soucis […] À un moment, trouver des toilettes était devenu une véritable source d’investigation. Finalement, nous en avions découvert deux : un était situé au niveau du centre médical, le second derrière les box commentateurs, mais ce dernier avait un souci : il n’y avait pas de verrou car il était normalement réservé aux handicapés. Un collègue de la BBC, dont je ne citerai pas le nom, a été surpris au mauvais moment par la personne chargée du nettoyage. Il avait alors imaginé une méthode pour s’assurer que personne ne rentrerait, consistant à enrouler sa ceinture autour de la poignée et à l’attacher à un balai… Mais cette méthode n’était pas infaillible.

Alors imaginez notre joie, quand nous avons découvert il y a quelques années, de vraies toilettes. Fini l’inconfort, nous pouvions revenir à nos sujets de discussion d’origine, à savoir le football et les femmes.

Recommandés