Achat de billets
Achat VidéoPass
News
24 jours ago
By motogp.com

Suzuki récompensé d’un double Top 5 au Mugello

Andrea Iannone et Álex Rins terminaient le GP d'Italie roue dans roue, aux quatrième et cinquième rangs.

Andrea Iannone (Team Suzuki Ecstar), qui avait annoncé jeudi son départ de chez Suzuki en fin de saison, aura connu un très gros week-end devant son public du Mugello. Comme l’Italien n’avait jamais terminé au-delà de la quatrième place sur une session… ce dernier espérait repartir avec un podium, mais en course les choses furent un peu plus compliquées que prévu.

« J’ai tout donné, car j’espérais vraiment terminer sur le podium. Mais nous avons eu beaucoup de mal avec le pneu arrière, explique-t-il. Ce dimanche il faisait très chaud et puis on perdait énormément à l’accélération, bref c’était vraiment compliqué de réduire l’écart vis-à-vis des Ducati. »

Après quelques tours, Andrea Iannone se retrouvait ainsi en bagarre face à Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Danilo Petrucci (Alma Pramac Racing) et Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) pour la troisième marche du podium, mais cette dernière allait revenir au nonuple Champion du Monde.

« Quatrième, ça reste malgré tout un très bon résultat, réagit Andrea Iannone. Je suis content, d’autant plus que nous avons progressé sur certains points. »

De l’autre côté du box, Álex Rins, qualifié en dixième position, tirait lui aussi un bilan plutôt positif de cette course. À vrai dire tout se sera joué au départ, puisqu’à l’issue du premier tour il pointait déjà au sixième rang…

« Je suis très content, à vrai dire je ne m’attendais pas à un tel résultat, reconnaît l’Espagnol qui terminait tout compte fait dans la roue de son coéquipier. Samedi je suis tombé assez lourdement et j’ai reçu un très gros coup au niveau de l’épaule droite. En course, sincèrement j’avais mal, mais j’ai tenté de faire abstraction de la douleur et de me concentrer uniquement sur la course. Je pense au final que j’ai plutôt bien géré. Pourtant c’était vraiment compliqué. En plus de ça, les températures étaient assez élevées, le niveau de grip n’était pas terrible. Malgré tout, nous décrochons une cinquième place. Nous travaillons très bien avec l’équipe, nous devons continuer ainsi. »

Suzuki inscrivait ainsi un double Top 5 ; une situation que le team avait connu pour la dernière fois au Japon.

Support for this video player will be discontinued soon.

GP d'Italie : Ce que les pilotes ont pensé de la course

Recommandés