Achat de billets
Achat VidéoPass
News
13 heures ago
By motogp.com

Bastianini, Quartararo et Lorenzo : Un point commun

Les vainqueurs du Grand Prix de Catalogne 2018 sont tous partis… de la pole position.

‘Pour gagner à Montmeló, il fallait nécessairement partir de la pole cette année’ : telle est la conclusion qu’on pourrait tirer à partir des trois courses, Moto3™, Moto2™ et MotoGP™.

Support for this video player will be discontinued soon.

Moto3™: Bastianini est de retour !

Enea Bastianini (Leopard Racing), qui avait signé le meilleur temps des qualifications dans la plus petite des catégories, s’est en effet imposé après avoir tiré son épingle du jeu à l’entame du dernier tour.

Support for this video player will be discontinued soon.

Moto2™ : Quartararo fait retentir la Marseillaise à Montmeló

Fabio Quartararo (HDR – Speed Up Racing) transformait quant à lui sa toute première pole en Moto2™ par une victoire. Une véritable pour le Niçois, qui n’avait jusque-là jamais triomphé en mondial.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Deuxième succès de Lorenzo en 15 jours !

Jorge Lorenzo (Ducati Team), auteur de sa toute première pole en rouge, concéda lui aussi quelques positions au départ, mais un tour plus tard le Majorquin reprenait les commandes de l’épreuve et ce, définitivement. Le Majorquin inscrivait ainsi son second succès consécutif au guidon de la Ducati.

Remporter une course en étant parti de la pole position : cette performance n’est en fait pas si fréquente. En MotoGP™, il faut d’ailleurs remonter au GP d’Australie pour voir un poleman gagner en la personne de Marc Márquez (Repsol Honda Team).

Support for this video player will be discontinued soon.

Quand Márquez a tenté de semer Iannone à Phillip Island

Andrea Dovizioso (Ducati Team) était parti de la cinquième place au Qatar, Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) de la dixième place en Argentine et Marc Márquez de la quatrième place à Austin après avoir écopé d’une pénalité de trois positions. Ce même Marc Márquez s’était ensuite élancé de la deuxième place au Mans ; même chose pour Jorge Lorenzo au Mugello.

Sur cette piste de Montmeló, en 23 éditions, seulement quatre pilotes ont accompli telle prestation : Luca Cadalora (1996), Mick Doohan (1997), Valentino Rossi (2001 – 2006) une fois avec Honda, l’autre avec Yamaha … et donc Jorge Lorenzo ! Le Majorquin en avait déjà été capable en 2010 sur la Yamaha.

Recommandés