Achat de billets
Achat VidéoPass
News
3 jours ago
By motogp.com

Pirro : « Le départ de Lorenzo est une grosse perte »

Michele Pirro revient sur l’incident dont il a été victime au Mugello, tout en abordant le cas Jorge Lorenzo.

Il y a trois semaines, Michele Pirro était victime d’un violent highside à l’entrée de San Donato, lors des FP2 du Grand Prix d’Italie ; épreuve à laquelle il participait en tant que wildcard pour le compte du team Ducati. Transporté à la Clinique Mobile dans un état conscient, le transalpin s’en sortait miraculeusement avec une épaule luxée et une commotion cérébrale.

Support for this video player will be discontinued soon.

Vidéo gratuite : La terrible chute de Pirro à San Donato

Actuellement en phase de récupération, l’Italien a malgré tout été autorisé à participer à la prochaine manche du CIV, qui se tient ce week-end à Imola. motogp.com a pu s’entretenir avec lui, pour prendre de ses nouvelles, tout en abordant d’autres sujets comme celui de Jorge Lorenzo…

Comment te sens-tu physiquement, trois semaines après cette violente chute ?
« Ma chute du Mugello a été assez violente, mais le pire c’était l’épaule. Heureusement ça va nettement mieux, grâce aux séances de kiné. Les derniers examens sont positifs, même si quelques douleurs persistent et que je manque encore de force. J’ai d’ailleurs reçu le feu vert des médecins pour courir ce week-end en CIV. Nous allons faire de notre mieux, mais je veux essayer. La semaine prochaine, nous aurons ensuite des essais privés et c’est important d’y participer pour le reste de la saison, sachant que je dois disputer les courses de Misano et de Valence. En tout cas, j’ai vraiment hâte de revenir et de retrouver le niveau que j’avais avant l’accident. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Pirro, de retour : « J’aurais préféré disputer la course »

Tu effectueras des essais à Misano, il y a ensuite ces deux wildcards en MotoGP™… et pour ce qui est du Superbike ?
« Non pas de wildcard en Superbike. Enfin pour le moment, nous n’en avons pas parlé. C’est Ducati qui décide, mais moi je suis à disposition. Participer à des courses est une satisfaction, alors si bien sûr si l’opportunité se présente, je la saisirai volontiers. Sinon je reste concentré sur mon objectif, celui de développer la Desmosedici. »

Comment vois-tu ce bouleversement auquel on assiste depuis deux courses, au sein du box Ducati ?
« D’un côté je suis content pour Jorge, qu’il puisse enfin exprimer son talent sur cette moto. Mais d’un autre côté, je suis triste car ça arrive quelques semaines trop tard et nos chemins se sont séparés. Je pense que c’est une grosse perte pour Ducati. Jorge a un énorme potentiel et quand tout va bien, il peut faire la différence. Il y a encore un mois, il rencontrait des difficultés, du coup le choix s’est tourné vers Danilo, un très bon gars. Mais nous donnons un très bon pilote à nos concurrents et il aurait mieux fallu l’avoir avec nous. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Pirro : « Nous avons vu un Jorge différent »

Les transferts se font de plus en plus tôt dans la saison. Quel est ton avis sur le sujet ?
« C’est vrai et ça ne donne aucune chance aux pilotes, qui se seront mis en évidence durant la saison. À mes yeux, ces transferts, qui se font sur tes prestations lors de l’année précédente, ne devraient pas débuter avant la mi-saison. Ce n’est pas forcément une situation agréable, car on ne peut pas travailler ‘sereinement’. »

Concernant Jorge, penses-tu que le changement de réservoir soit la seule explication à ce succès soudain ou y a-t-il eu un ‘step’ au niveau mental ?
« La Ducati est une moto spéciale. Il a fallu lui faire comprendre que ça prenait du temps et puis une série de petites choses lui ont finalement permis d’exprimer son potentiel. Il y a encore quelques mois, Jorge n’y arrivait pas car il voulait piloter la moto, comme il l’avait toujours fait. Alors nous lui avons expliqué que cette moto nécessitait un style de pilotage spécifique. Nous avons ensuite travaillé sur l’ergonomie de telle sorte à ce qu’il puisse utiliser tout le corps et pas seulement les bras. La vitesse, il l’a toujours eue. C’est la constance qui lui manquait, car il ne pilotait pas la Ducati de façon naturelle. Mais les ingénieurs et l’équipe Test n’ont jamais rien lâché et il a fini par remporter ces deux courses. Dommage qu’elles arrivent quand nos chemins se séparent. Je pense aussi que le fait d’avoir son avenir ‘sécurisé’ le fait avancer plus sereinement. Il a dû se dire ‘maintenant que je suis libre, je n’ai plus rien à démontrer’ et ça a pas mal joué à mon avis.

Et comment vois-tu le Championnat ?
« Nous n’abandonnerons pas, que ça soit avec Andrea ou Jorge. Ils seront traités de la même façon. Pour ce qui est de mon travail, je vais tout faire pour les aider. »

Recommandés