Achat de billets
Achat VidéoPass
News
28 jours ago
By worldsbk.com

WorldSBK : Il est temps de danser le tango en Argentine !

Une nouvelle piste et de nouveaux challenges attendent le WorldSBK.

Tags 2018

Le Championnat MOTUL FIM World Superbike se prépare à sauter dans l’inconnu et à arriver sur le Circuito San Juan Villicum pour toutela première fois. Bien que le titre ait été décroché lors de la manche précédente en France, beaucoup de choses restent en jeu. Un tout nouveau tracé apporte de nouvelles batailles et la place de vice-Champion n'a toujours pas été attribué.

Sacré Champion du Monde en France avec huit victoires d’affilée, Jonathan Rea ne compte pas se ménager en Argentine. Avec un œil sur le record de points au classement et un autre sur le record de victoires, le Nord-Irlandais espère continuer sur l’incroyable rythme qu’il a eu au guidon de sa ZX-10RR cette saison. En étant le dernier pilote à avoir gagné sur un nouveau circuit (à Buriram, en 2015), Rea a déjà marqué l’histoire et, entouré par son équipe, aucun doute qu’il cherchera à ajouter une nouvelle pierre à l’édifice.

Toujours blessé, Chaz Davies (Aruba.it Racing – Ducati) a réalisé une performance sensationnelle en décrochant un podium en France et en surmontant ainsi la douleur pour assurer la seconde place. Après avoir eu plus de temps pour se remettre avant d’arriver en Argentine, le pilote britannique tentera une nouvelle fois de se maintenir en seconde position du Championnat. Le Circuito San Juan Villicum tournant à gauche, cela lui permettra de ne faire travailler que ses mains. Si Davies termine parmi les trois premiers, il offrira à Ducati son 888ème podium en WorldSBK. Mais son coéquipier, Marco Melandri (Aruba.it Racing – Ducati), lui volera-t-il vedette ?

Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK Team) compte pour sa part bien hausser le ton pour empêcher Davies de décrocher le titre de vice-Champion du Monde. Avec 26 points de retard sur le Britannique et 100 points à distribuer, Van der Mark vise une nouvelle victoire. Après quatre podiums lors des cinq dernières courses, le Néerlandais s’apprête à mener une dure bataille ce week-end, malgré l’inconnu. Cinq mois se sont écoulés depuis son doublé de Donington.

Eugene Laverty et son team Milwaukee Aprilia pensaient avoir résolu en milieu de saison leur problème d’adhérence au niveau du pneu arrière. S’ils continuent à rencontrer des difficultés, ils espèrent cependant pouvoir terminer la saison en beauté. Malgré quelques très bons tours en Superpole, ils cherchent toujours une solution. Laverty est l’un des seuls pilotes à déjà avoir roulé en Argentine auparavant (à l’Autodromo Termas de Río Hondo). Il a, de plus, remporté la toute première course de l’histoire à l’Istanbul Park en 2013. L’Irlandais a donc eu un bon rapport avec les nouveaux tracés et espère qu'il en sera de même cinq ans plus tard.

Leon Camier (Red Bull Honda World Superbike Team) continue de connaître des difficultés avec son CBR1000RR Fireblade SP2, après une dure manche en France où il a décroché deux Top 11. Il espère pouvoir retrouver le rythme qu’il avait en Thaïlande ou, plus récemment, lors des quatre jours de tests à Portimão. Le fait d’arriver en terre inconnue en Argentine pourrait aider l’équipe Red Bull puisque le coéquipier de Camier, Jake Gagne, continue de découvrir les pistes du calendrier.

Malgré un week-end difficile à Magny-Cours, Loris Baz (GULF ALTHEA BMW Racing Team) a décroché deux Top 10 à domicile pour la fin de la saison européenne. Le WorldSBK arrive désormais en Argentine, et le Français sera le troisième pilote de la grille à y avoir déjà roulé. L’expérience ne sera donc pas complètement nouvelle pour lui.

Trois nouvelles têtes feront leur apparition sur la grille WorldSBK en Argentine puisque Maximilian Scheib remplacera Jordi Torres chez MV Agusta Reparto Corse, et Gabriele Ruiu prendra la place de Yonny Hernández au sein du Team Pedercini Racing Kawasaki, et que Florian Marino va piloter la Honda du TripleM Honda World Superbike Team à la place de PJ Jacobsen. Scheib a remporté une course en Championnat d’Europe Superstock 1000 et terminé troisième du classement général cette saison. Originaire du Chili, en Amérique du Sud, il roulera sur son continent. De son côté, Ruiu, du haut de ses 18 ans, a impressionné en Superstock 1000 en terminant dans le Top 8 à deux reprises cette saison. En rejoignant sa propre équipe, il sera déjà dans son élément. En ce qui concerne le Français Marino, celui-ci est un habitué du top 6 dans la catégorie STK1000, et profite d'une vaste expérience.

Assurez-vous de ne pas manquer les débuts du WorldSBK sur le circuit de San Juan ce week-end. La manche argentine démarrera avec les Essais Libres 1 vendredi à 14h45, heure française, tandis que la bataille pour la pole aura lieu samedi à 18h30 et la course 1 à 21h. La course 2 aura lieu dimanche à 21h. Suivez toute l’action grâce au WorldSBK VideoPass.

Recommandés