Achat de billets
Achat VidéoPass
News
6 jours ago
By motogp.com

Spencer présidera le Collège des Commissaires FIM MotoGP™

La légende américaine Freddie Spencer prendra ses fonctions à compter de 2019.

Freddie Spencer, qui fait déjà partie du cercle des MotoGP™ Legends, endossera un nouveau statut à compter de 2019, celui de Président auprès du Collège des Commissaires FIM MotoGP™, une partie du travail qu’assumait jusque-là Mike Webb, en plus de ses fonctions de Directeur de Course. L’arrivée de Freddie Spencer permettra ainsi à Mike Webb de se concentrer exclusivement sur son rôle de Directeur de Course.

Le Collège des Commissaires FIM MotoGP™ est composé de trois personnes : du président et de deux autres commissaires, nommés par la FIM et approuvés par le bureau permanent. Ils se réunissent à chaque fois que c’est nécessaire et sont uniquement responsables des décisions disciplinaires, des sanctions imposées et des contestations.

Freddie Spencer a fait sa toute première apparition en 1980, dans le cadre du Grand Prix de Belgique, mais cet Américain, originaire de Louisiane, se fera véritablement connaître en 1982, en décrochant un premier succès à Spa, puis un deuxième au Mugello, pour tout compte fait terminer l’année au troisième rang. La saison suivante, Freddie Spencer fit encore mieux en s’offrant la couronne mondiale en catégorie reine. Battu en 1984, le représentant Honda finit néanmoins par rebondir lors de la campagne 1985, en dominant aussi bien la 250cc que la 500cc. Pendant longtemps, Freddie Spencer fut également le plus jeune poleman, ainsi que le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix, avant que ce dernier ne soit détrôné par Marc Márquez.

 « Je suis vraiment honneur de me voir confier ce poste de Président, déclarait-il. C’est vraiment quelque chose qui me motive, tout comme les courses historiques, les talk-shows, les apparitions télévisées car c’est le sport qui me passionne et il m’a énormément apporté. »

« Par ailleurs, j’ai décidé d’accepter ces fonctions car je pense que je peux exercer une influence positive et constructive dans la résolution de problèmes. Ma voix peut avoir un impact sur la réputation de notre sport. J’ai dédié beaucoup de temps à développer ces compétences. Je sais qu’il est impératif d’avoir confiance et respect, pour communiquer aussi bien avec les pilotes, qu’avec les teams ou les médias. Une objectivité est également essentielle pour veiller à cette impartialité et cultiver cette notion de confiance et de respect dans nos décisions. L'intégrité et la réputation du sport doivent être notre priorité. Notre sport a atteint des sommets grâce aux incroyables efforts qui ont été déployés jusque-là pour en faire un tel succès. »

Recommandés