Achat de billets
Achat VidéoPass
News
27 jours ago
By motogp.com

En quoi ce GP Michelin® d'Australie sera si spécial ?

Les pilotes invités en conférence de presse ont donné leur point de vue sur ce qu'il rendait ce GP Michelin® d'Australie si spécial.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP), Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), Álex Rins (Team Suzuki Ecstar), Jack Miller (Alma Pramac Racing) et Álvaro Bautista (Ducati Team) étaient conviés à s’exprimer devant les médias en amont de ce Grand Prix Michelin® d’Australie. Une épreuve rendue ‘spéciale’ pour plusieurs raisons, tout d’abord car Marc Márquez l’aborde en étant déjà assuré du titre… et l’Espagnol ne veut absolument pas répéter ses erreurs de 2014 et de 2016 !

« Comme vous vous en doutez, je suis très content, mais je n’ai pas forcément eu le temps de célébrer ce titre car mon emploi du temps fut assez chargé, confie le nouveau Champion du Monde. Lundi matin, nous étions en visite à l’usine HRC et dans la foulée, nous avons pris l’avion. Nous le fêterons après la Malaisie ! En attendant, il faut se concentrer sur cette nouvelle épreuve. La situation est certes différente. Ceci étant je n’oublie pas que j’étais tombé en course, les deux fois où j’étais arrivé à Phillip Island avec le titre. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Les points forts de Márquez vus par Rossi et Crutchlow

Mais si cette épreuve est autant spéciale, c’est aussi en raison des caractéristiques même du tracé à en croire Valentino Rossi.

« À mes yeux, Phillip Island est un des meilleurs tracés au monde, affirme l’Italien. Il est tout simplement unique, car on y trouve de grandes courbes, beaucoup de changements de direction, le tout négocié à haute vitesse. Ça monte et ça descend, il n’y a pas de gros freinages, bref c’est un circuit très exigeant physiquement, mais pas que ! Les pneus sont aussi énormément sollicités, sans compter que la météo peut parfois nous jouer des tours. Ceci étant, l’an passé nous avions été assez forts. Maverick et moi, nous avions d’ailleurs terminé tous deux sur le podium. Ça sera important de débuter du bon pied et de trouver un bon équilibre sur la moto. Nous verrons bien… Mais si nous sommes de nouveau compétitifs, il y a un moyen de se battre pour un Top 3. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Phillip Island, une des pistes préférées de Rossi

Cal Crutchlow, auteur d’un récent podium à Motegi, pointait plus particulièrement quant à lui le rôle joué par le phénomène d’aspiration sur ce circuit.

« Nous avons fait un excellent travail à Motegi, mais à vrai dire en ce moment je traverse une bonne période, reconnaît le Britannique. Ça sera difficile de répéter ma prestation de 2016. Je m’y étais imposé avec un écart important, alors qu’en général ici les courses sont très disputées. Dix pilotes peuvent facilement gagner alors qu’il n’y a que trois places sur le podium. Le phénomène d’aspiration joue toujours un rôle crucial également. Mais mieux vaut être devant pour avoir une chance de s’échapper. C’est d’ailleurs ce qu’avait fait Marc la saison passée. Quoi qu’il en soit, il devrait y avoir de la bagarre, à voir où on finit. »

Álex Rins insistait aussi sur le fait que les conditions peuvent vite changer sur cette piste, située en bordure d’océan.

« À Motegi, la moto avait été très performante et nous avions fait un excellent travail avec l’équipe. Nous essaierons d’être tout aussi compétitifs ce week-end, en nous concentrant tout d’abord sur la journée du vendredi. Généralement ici il fait froid et il y a pas mal de vent. »

Support for this video player will be discontinued soon.

À quelle position pensent-ils terminer ?

Pour Jack Miller, ce Grand Prix aura une saveur spéciale tout simplement car il évoluera à domicile et devant les siens, l’Australien aura à cœur de faire oublier son résultat blanc de Motegi.

« Courir à domicile est toujours quelque chose de spécial. En plus de ça je sors d’une mauvaise course au Japon. Autant dire, je vais tout faire pour que ça ne se répète pas. »

De son côté, Álvaro Bautista endosse exclusivement ce week-end le statut de remplaçant auprès de Ducati pour pallier l’absence de Jorge Lorenzo, rentré en Europe pour se faire opérer du poignet gauche.

« Je suis vraiment content du résultat décroché au Japon et je reconnais que cette opportunité de pouvoir remplacer Jorge, ne pouvait pas mieux tomber. En ce moment je me sens fort. Maintenant c’est un nouveau challenge qui se présente à moi. Je vais devoir apprendre à connaître la moto, l’équipe et je sais aussi que ça n’est pas forcément la meilleure équipe pour Ducati. Mais je vais faire de mon mieux, de profiter du moment tout en leur donnant un maximum d’informations. »

Pour revoir l’intégralité de la conférence de presse et vivre cette deuxième moitié de saison, abonnez-vous dès à présent au VidéoPass MotoGP™. Sachez également qu’une page No Spoiler existe.
Qui s’imposera à Phillip Island ? Faites vos pronostics sur la MotoGP™ League.

Support for this video player will be discontinued soon.

GP Michelin® d'Australie : La conférence de presse

Recommandés