Achat de billets
Achat VidéoPass
News
10 jours ago
By motogp.com

Arenas empoche son deuxième succès, Bezzecchi à terre

Albert Arenas triomphe au terme d’une course riche en dépassements et qui n’aura pas vraiment souri à Marco Bezzecchi.

À l’extinction des feux, Gabriel Rodrigo (RBA BOE Skull Rider) signait le holeshot. L’Argentin, parti de la deuxième ligne, négociait ainsi le premier virage en tête devant Phillip Öttl (Südmetal Schedl GP), Darryn Binder (Red Bull KTM Ajo) et le poleman Jorge Martín (Del Conca Gresini Moto3).

Moto3™ : Arenas remporte une bataille à couteaux tirés

Autant vous prévenir de suite, aucun pilote ne parviendra à prendre le large durant cette course et au sein de ce véritable wagon, la hiérarchie ne cessera d’évoluer ! En raison du phénomène d’aspiration, pas moins de 14 pilotes se succéderont d’ailleurs aux commandes : Jorge Martín, Darryn Binder, Marcos Ramírez (Bester Capital Dubai), Dennis Foggia (Sky Racing Team VR46), Marco Bezzecchi (Redox Pruestel GP), Lorenzo Dalla Porta (Leopard Racing), Tony Arbolino (Marinelli Snipers Team), Ayumu Sasaki (Petronas Sprinta Racing), John McPhee (CIP –Green Power), Fabio Di Giannantonio (Del Conca Gresini Moto3), Arón Canet (Estrella Galicia 0,0), Phillip Öttl (Südmetal Schedl GP) et donc Gabriel Rodrigo !

Ils étaient ainsi 23 à jouer la gagne au départ… mais progressivement les rangs allaient se décimer et le premier coup de théâtre survint au 11e tour. Gabriel Rodrigo percuta la roue arrière de la KTM de Marco Bezzecchi, qui était parvenu à se frayer un passage au sein du peloton après un départ depuis la 15e place. Un accrochage qui coûte cher au Championnat ! Et pour cause : l’Italien, alors pointé au sixième rang, accusait à peine un point de retard sur son rival Jorge Martín !

VIDEO GRATUITE : Et là c'est le drame...

Deux tours plus tard, on perdait ensuite Lorenzo Dalla Porta dans le virage 2 et dans la foulée, Marcos Ramírez perdait le contrôle de sa KTM au niveau de la courbe 3 ; un violent highside au cours duquel il embarquait aussi son coéquipier Jaume Masia (Bester Capital Dubai). À ce moment précis, ces derniers étaient à lutte pour la neuvième position.

Ultime rebondissement à deux boucles de la fin : Dennis Foggia et Tony Arbolino s’accrochaient également, cette fois-ci dans le virage 4.

À l’entame du dernier tour, Albert Arenas (Ángel Nieto Team Moto3) – jusque-là assez discret – produisait l’effort pour se mettre à l’abri de toute attaque et l’Espagnol tiendra bon jusqu’au bout, malgré des adversaires prêts à tout pour lui voler à la vedette sur la ligne.

Le représentant du team Ángel Nieto Moto3, qui s’était déjà illustré au Mans, s’imposait ainsi pour 52 petits millièmes et les écarts étaient tout aussi serrés derrière, puisque tout juste sept millièmes séparaient le deuxième Fabio Di Giannantonio du troisième Celestino Vietti (Sky Racing Team VR46). Remplaçant de Nicolò Bulega, lequel disputait pourtant sa deuxième course en mondial !

Tatsuki Suzuki (SIC58 Squadra Corse) terminait pour sa part au pied du podium, juste devant Jorge Martín, qui fait une bonne opération tout de même. Preuve en est, son avance en tête du Championnat s’élève désormais à 12 unités.

Arón Canet et Adam Norrodin (Petronas Sprinta Racing) se classaient respectivement sixième et septième. Derrière on retrouvait ensuite Enea Bastianini (Leopard Racing) et Jakub Kornfeil (Redox Pruestel GP). Ayumu Sasaki complète ce Top 10, qui se tenait en tout juste trois dixièmes.

Cliquez ici pour accéder aux résultats.

Revivez le Grand Prix Michelin® d’Australie et profitez de l’intégralité de la saison Moto3™ avec le VidéoPass.

Phillip Island : Course Moto3™