Achat de billets
Achat VidéoPass
News
15 jours ago
By motogp.com

Grand Prix contrasté pour KTM en Australie

Pol Espargaró, en proie à des soucis de pneus, préférait renoncer, tandis que son coéquipier Bradley Smith empochait une belle 10e place.

KTM entretenait de gros espoirs en vue de ce Grand Prix Michelin d’Australie. Il faut dire que les deux premières journées de roulage avaient été plutôt prometteuses pour la marque autrichienne. Mais à l’issue de cette épreuve, un seul côté du box avait finalement le sourire, celui de Bradley Smith (Red Bull KTM Factory Racing) …

« Avec l’équipe, nous avons tenté de trouver les meilleurs réglages de telle sorte à ne pas trop taper dans le pneu arrière. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons dû un peu sacrifier nos qualifications, explique l’Anglais. Mais ce dimanche ça a payé. En plus de ça j’ai pris un excellent départ, puisqu’après un seul tour j’étais déjà passé de la 16e à la 8e place. Par la suite, j’ai essayé de me maintenir à cette position. Malheureusement en fin de course, je ne n’ai pu résister à Franco et à Aleix. »

Contraint de s’incliner, le pilote Britannique repartait tout de même avec une très belle 10e place et pour la quatrième fois d’affilée, ce dernier faisait office de meilleur pilote KTM.

Pour Pol Espargaró, les choses furent en revanche plus compliquées. L’Espagnol, parti 12e sur le grille, avait pourtant gagné un certain nombre de positions au départ. Malheureusement après seulement quelques boucles, le Catalan ne ressentit plus la même adhérence et à six tours du but, le pilote ibérique décidait tout compte fait de jeter l’éponge.

« Nous avions fait du bon travail ce week-end, nous avions enchaîné les tours avec différentes spécifications de pneus pour déterminer notre choix de pneus et tout s’était très bien passé. Ce dimanche, j’avais décidé de partir sur des soft car je m’étais senti plutôt bien avec durant le warm-up. Mais après six ou sept tours, j’ai commencé à sentir une dégradation des pneus. Je ne pouvais plus accélérer comme je le voulais et au 15e passage, je n’avais plus du tout de grip. C’était devenu trop dangereux, du coup j’ai décidé de rentrer au box. Je ne comprends pas trop ce qu’il s’est passé. »

C’est malgré tout en confiance que les représentants KTM mettent désormais le cap sur la Malaisie.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Recommandés