Achat de billets
Achat VidéoPass
News
29 jours ago
By motogp.com

Rossi a toujours soif d’un dixième titre !

Les difficultés rencontrées en 2018 n’auront pas entamé sa motivation, bien au contraire… Sa prestation de Sepang en est la preuve !

115 succès, 232 podiums et neuf titres de Champion du Monde… Les chiffres parlent d’eux-mêmes : Valentino Rossi (Movistar Yamaha MotoGP) demeure aujourd’hui encore la référence sous l’ère moderne. Et l’Italien, qui décidait en début de saison de rempiler pour deux saisons supplémentaires, n’a de cesse de repousser ses limites au fil des semaines !

Dimanche dernier, le représentant du team Movistar Yamaha MotoGP aurait d’ailleurs pu vivre une journée inoubliable en Malaisie. Son demi-frère Luca (Sky Racing Team VR46) venait de triompher pour la toute première fois de sa carrière, son autre poulain Francesco Bagnaia (Sky Racing Team VR46) venait d’être sacré, du jamais vu là encore pour sa propre structure et le Docteur était sur le point d’inscrire une 116e victoire... et de quelle sorte ?

Auteur d’un départ parfait, le transalpin en surprenait plus d’un en tenant tête à Marc Márquez (Repsol Honda Team) pendant presque tout le Grand Prix dans des conditions plus qu’étouffantes et puis à quatre tours du but, tous ses espoirs s’envolaient dans une glissade au virage 1. Une chute qui permettait à son adversaire de filer tranquillement vers un nouveau triomphe.

La journée presque parfaite de Rossi

Au-delà des regrets éprouvés sur le moment, Valentino Rossi aura en tout cas démontré qu’il n’a rien perdu de sa grandeur malgré ses 39 ans, preuve même que ces entraînements réalisés aux côté de la VR46 Academy lui sont tout aussi bénéfiques. L’homme de Tavullia continue de se battre avec la détermination et la forme de ses 20 ans… et bonne nouvelle : la M1 semble également avoir retrouvé de sa compétitivité !

Résumé : Attente finalement récompensée pour Yamaha !

Après de longs mois à broyer du noir, Yamaha sera en effet parvenu à redresser la barre durant la tournée outre-mer, avec - dans un premier temps - une troisième place de Maverick Viñales (Movistar Yamaha MotoGP) à Buriram, puis une victoire de ce dernier en Australie. Lequel mettait alors fin à 490 jours de disette ! Une semaine plus tard, Valentino Rossi s’apprêtait à répéter l’exploit à Sepang… Ce dernier n’aura certes pas réussi à concrétiser, mais sa prestation aura en tout cas confirmé la bonne direction prise par la marque aux diapasons. « Nous avons désormais en notre possession de précieuses données, qui nous serviront à prendre les bonnes décisions et à mieux affronter la prochaine saison, » affirmait il y a peu le directeur du team Massimo Meregalli.

Car si dans l’immédiat, Valentino Rossi devra s’employer à défendre sa troisième place vis-à-vis de son coéquipier Maverick Viñales, dans le clan Yamaha, tous les regards sont déjà tournés vers 2019 et l’Italien entend bien repartir à la conquête du titre, armé de son expérience et de son insatiabilité de victoires !

Folger essayeur Yamaha : Qu'en pensent Rossi et Viñales ?

Le transalpin pourra également compter sur l’aide du test team européen, emmené par Jonas Folger et par de nouvelles recrues au niveau du staff technique. Objectif : stopper l’hégémonie imposée par Marc Márquez depuis trois ans et 2019 débute dans une toute petite semaine à peine avec le premier Test Officiel, qui se disputera sur la piste de Valence.

Justement pour ne rien rater de la pré-saison, abonnez-vous dès à présent au VidéoPass.