Achat de billets
Achat VidéoPass
News
20 jours ago
By motogp.com

2017, 2018, 2019... La série continuera-t-elle pour Ducati ?

Ce n’est pas dit, au vu de la concurrence observée en qualifications.

Ducati s’était imposé au Mugello en 2017 avec Andrea Dovizioso (Mission Winnow Ducati), avant de récidiver un an plus tard avec cette fois Jorge Lorenzo, depuis parti chez Repsol Honda. La marque italienne, qui évolue à domicile, peut-elle enchaîner avec une troisième victoire ?

Sur le papier la partie est loin d’être gagnée, même si quatre de ses représentants figurent tout de même parmi les neuf premiers. Danilo Petrucci (Mission Winnow Ducati), qui emmène cette armada de Desmosedici, semblait d’ailleurs assez lucide après les qualifications.

« Je suis assez content de mon rythme, indique le transalpin, qui s’élancera de la troisième place. En revanche, je ne sais pas encore le pneu que je choisirai demain et ce choix s’annonce décisif. Par ailleurs, on sait à quel point le Mugello est un tracé extrêmement physique. Or je suis encore un peu malade. Mais j’espère que le soutien du public m’aidera à dépasser tout ça… Quoi qu’il en soit, je ferai tout mon possible demain. Notre objectif numéro reste le podium, car il y a pas mal de pilotes en lice. Marc et Fabio seront là, Maverick, Jack et Andrea aussi. Bref, il faudra être méfiant. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Petrucci : « L'objectif était de figurer en première ligne »

Pour Andrea Dovizioso, principal adversaire de Marc Márquez (Repsol Honda Team) au classement général, tout se jouera également sur le choix de pneumatiques. Mais contrairement à son coéquipier, le vice-Champion se montrait plus en confiance et ce, malgré cette neuvième place sur la grille ; un résultat qu’il minimisait.

« Je suis assez satisfait. Dès les FP4, je me sentais beaucoup plus à l’aise et les chronos étaient bons. Malheureusement, je n’ai pas été en mesure d’effectuer le tour parfait, sans quoi j’aurais pu figurer sur une des deux premières lignes, explique-t-il. Mais pour la course nous sommes là ! La seule interrogation, c’est le pneu arrière. On a pu voir jusqu’à présent qu’il avait tendance à se dégrader plus rapidement. Je ne sais pas ce qu’il en sera réellement en course. Il faudra prendre la bonne décision. Quoi qu’il en soit, je pense que je peux dès le départ gagner pas mal de positions et me battre devant. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Dovizioso reste confiant malgré sa neuvième place !

Alors comme pour Fabio Quartararo, Marc Márquez garde un oeil sur les représentants du constructeur italien.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.

Support for this video player will be discontinued soon.

Márquez vs Ducati : Le jeu du chat et de la souris...