Achat de billets
Achat VidéoPass
News
5 jours ago
By motogp.com

Márquez sonne l’alerte Austin avant le Sachsenring

Imbattable sur le circuit allemand, le champion espagnol voit la menace Yamaha fait resurgir la douloureuse issue de la manche américaine.

Marc Márquez (Repsol Honda Team), Danilo Petrucci (Ducati Team), Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT), Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP), Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) et Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) ont répondu présent à la conférence de presse pré-Sachsenring : une course qui s’annonce très indécise malgré une domination du champion en titre l’an dernier face aux Yamaha.

Support for this video player will be discontinued soon.

Sachsenring : Ce qu'il s'était passé en 2018 !

Heureux de sa seconde place acquise à Assen, l’Espagnol a le sourire ce jeudi en Allemagne, mais il n’a pas oublié l’épreuve américaine avec sa chute en tête de la course.

« Je me sens bien car on est bien situé au championnat. Et bien sûr parce qu’à Assen on a vécu un très bon weekend. C’était un des pires lors des essais, mais avec 20 points c’est très important. Au Sachsenring il faut voir, nos rivaux vont nous montrer quel est le niveau, mais le but c’est d’être compétitif dès le début du week-end, on verra dimanche. On a vu l’expérience d’Austin que tout le monde peut gagner. Pour moi, le plus important c’est la régularité, que la moto fonctionne plus ou moins bien sur tous les circuits. Un weekend je vais piloter contre un, le suivant contre un autre, pour cela on doit être assez rapide pour finir sur le podium »

Encore plus positif avant le Sachsenring, « Petrux » vient d’être officialisé chez Ducati en 2020.

« Je voulais continuer cette aventure, la première partie de la saison a été très bonne. Mon objectif est de rester aussi longtemps que possible et l’année prochaine est une belle opportunité. Tout le monde dit que tu peux piloter avec moins de pression, mais pas vraiment, car on se bat dans le trio de tête. Avec Andrea on veut faire de meilleurs courses qu’Assen, en plus nous avons de sérieux concurrents, et on peut être encore plus concentrés que jamais sur la piste, et désormais moins en dehors. »

Malgré tout, il revient sur le petit coup de mou d'Assen, où l'Italien a terminé seulement sixième.

« Assen a été un des weekends les plus bizarres, car samedi matin, la moto était parfaite, c’était une des meilleures motos que j’avais pilotées, et puis c’était le contraire l’après-midi. Dimanche, on a essayé de corriger, mais il y avait un grand écart vis-à-vis des chronos en course de Maverick. On doit mieux travailler notre stratégie pour les qualifications. »

Quelques jours suite à son second podium en catégorie reine obtenu à Assen, comment Fabio voit-il la manche teutonne ?

« Assen a été une course très positive, on avait un excellent rythme au début et c’était la première fois sur le circuit en MotoGP. J’ai regardé les précédentes épreuves et j’ai vu que les Yamaha fonctionnent bien sur cette piste. Je pense que sur tous les circuits la moto fonctionne donc j’espère la même chose ici ».

Support for this video player will be discontinued soon.

Comment se sent Quartararo avant ce GP d'Allemagne ?

Vainqueur aux Pays-Bas, Viñales peut s’estimer un des favoris sur la Yamaha officielle.

« C‘était très important de montrer que tout le travail effectué le samedi se concrétisait le dimanche, de montrer qu’on peut se battre pour la victoire en course, Je pense que Honda et Marc sont les favoris, il faudra rivaliser avec leur vitesse, ce qui sera difficile c’est certain, mais on va travailler avec la même mentalité qu’à Montmeló et à Assen pour être forts à chaque séance. La motivation est là, on n’a rien à perdre et je vais donner mon maximum. »

Ayant déjà remporté l’épreuve en Moto2™ mais ayant manqué le rendez-vous de l’an dernier en catégorie reine, Morbidelli sera un novice au guidon d’une MotoGP™ cette semaine.

« C’est un bon de début de saison jusqu’ici, on est performant et on a une bonne vitesse. Peut-être que l’on n’a pas eu les résultats attendu à cause de chutes ou d’erreurs, or la vitesse est là, je m’amuse bien sur la moto et il y a encore moyen d’améliorer. Le Sachsenring est un circuit où j’ai toujours été rapide depuis que j’y pilote, je ne sais pas pourquoi, mais c’était en Moto2, on verra en MotoGP™. Comme l’a dit Fabio, les Yamaha fonctionnent bien ici donc je suis curieux de savoir comment la moto va se comporter et comment ça va se passer pour moi. »

Support for this video player will be discontinued soon.

Sachsenring : La conférence de presse en intégralité !

Vainqueur lui en Moto3™ en 2017 puis deuxième en 2018 dans la catégorie supérieure, Mir est aussi vu comme un prétendant sérieux.

« La vérité est que lors des prochaines courses j’ai lutté pour certaines raisons, entre la chance et les erreurs. Maintenant depuis Barcelone on grimpe pas à pas, on est meilleur et on termine les courses en bonne position. Il est clair qu’on est sur une meilleur ligne. Ici au Sachsenring, comme Fabio ce sera ma première fois en MotoGP™, donc ce sera bien de voir comment je réagirai sur la piste et quel seront nos performances. Dans le passé, j’étais performant ici, mais c’est le MotoGP, c’est une autre histoire. »

Le week-end MotoGP™ est à suivre dès vendredi 9h55 pour les premiers essais.

Suivez le HJC Helmets GP d'Allemagne en intégralité grâce au VidéoPass MotoGP™, ainsi que les interviews exclusives et courses historiques.