Achat de billets
Achat VidéoPass
News
18 jours ago
By motogp.com

Bilan de mi-saison : Rossi, en quête de revanche !

Cette première partie de saison aura décidément peu souri à Valentino Rossi, mais pas question de renoncer pour le quadragénaire.

Pour les fans de Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP), cette première moitié de saison est quelque peu source d’inquiétude. À vrai dire, jamais l’Italien n’avait traversé une telle période depuis l’ère Ducati… et ses commentaires en Allemagne témoignaient encore d’une certaine confusion.

Un an plus tôt, c’est à compter du Mans que le Docteur avait pris l’ascendant sur les autres représentants Yamaha. Ses quatre podiums lui avaient d’ailleurs permis de consolider la deuxième place au classement général. Comparé à cette saison, le contraste est de taille !

Pourtant les choses avaient plutôt bien débuté. Preuve en est : après des Tests plutôt discrets, le transalpin ralliait l’arrivée à seulement six dixièmes du vainqueur Andrea Dovizioso (Ducati Team) au Qatar. Et le pilote du team Monster Energy Yamaha MotoGP allait ensuite enchaîner sur deux Tops 3 !

Oui mais voilà : à Jerez et au Mugello, le n°46 connaissait des qualifications compliquées, des contre-performances qui auront un impact sur ses courses. Son GP d’Italie, qui lui avait tant réussi par le passé, se transformait ainsi en un véritable cauchemar. Même chose pour le GP des Pays-Bas.

Support for this video player will be discontinued soon.

Pas vraiment la fin de week-end qu'espérait Rossi...

En Catalogne, Valentino Rossi se faisait embarquer dans une chute après seulement deux tours, alors qu’il semblait profiter d’une légère accalmie. Et au Sachsenring, il terminait à près de 20 secondes de son temps 2018, à une timide huitième place.

Support for this video player will be discontinued soon.

L'accrochage du deuxième tour vu sous tous les angles

Malheureusement pour ne rien arranger, Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) et Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) se révélaient plus ou moins au même moment. L’Espagnol triomphait à Assen et empochait une deuxième position une semaine plus tard ; tandis que le Niçois signait trois poles et deux podiums.

« On dirait que la moto nécessite des réglages différents par rapport à l’an passé, déclarait-il en amont de la trêve estivale. Mais avec Franco, nous avons plus de mal à les utiliser et c’est justement sur ce point où Maverick et Fabio sont très forts. »

« Nous devons trouver une solution, reprenait-il. Tout le monde avance, alors que pour notre part, nous prenons l’équivalent de 20 secondes. Et pas en l’espace de cinq ans… en l’espace d’un an ! Je me sens en forme, concentré et motivé. Je n’ai juste pas le feeling, mais nous n’abandons pas. C’est vrai, je me fais ‘vieux’. Ceci étant, ce n’est pas nouveau, ça n’a rien à voir ! »

Chez Yamaha, les évolutions ont été par ailleurs assez limitées. Valentino Rossi bénéficiait, en Catalogne, d’un nouvel échappement qui ne lui aura pas donné entière satisfaction.

Toutefois un Test important l’attend à Brno, puisque Yamaha a prévu d’y amener une base du prototype 2020. Par ailleurs, le Circuit de Silverstone leur a souvent souri. En d’autres termes, Valentino Rossi espère que des changements lui permettront de recoller avec les avant-postes pour mettre fin à ces deux ans de disette.

Envie de nous rejoindre pour vivre toutes les courses en Direct ou OnDemand, tout en profitant de contenus premiums comme les interviews, les sujets techniques et les courses historiques ? Sachez qu’une offre vous est proposée sur le VidéoPass pour cette deuxième partie de saison.