Achat de billets
Achat VidéoPass
News
19 jours ago
By motogp.com

Test post-GP de Brno : Quartararo emmène l’armada Yamaha !

Le Niçois achève cette journée de Test au sommet de la hiérarchie devant deux autres Yamaha, celles de Maverick Viñales et Franco Morbidelli

Les pilotes du MotoGP™ se retrouvaient au lendemain du GP Monster Energy de République tchèque pour une journée de roulage post-GP. Au programme, huit heures de roulage destinées à préparer cette deuxième partie de saison pour certains.

Support for this video player will be discontinued soon.

Tout ce qu'il faut retenir de ce Test post-GP de Brno !

D’autres avaient déjà 2020 dans un coin de la tête, à l’image du team Monster Energy Yamaha MotoGP, qui avait clairement annoncé vouloir profiter de ce Test pour introduire une première base du prototype 2020, avec un moteur plus puissant et plus maniable aussi. Une deuxième version étant attendue pour le prochain Test de Misano. Un nouveau siège était également d’actualité.

Support for this video player will be discontinued soon.

Rossi - Viñales : Quelle opinion ont-ils de la nouvelle M1 ?

Et puisqu’on parle de Yamaha, Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) bénéficiait d’une fourche en carbone. De l’autre côté du box, Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) avait quant à lui décidé de se concentrer essentiellement sur les réglages, tout en ressortant ce frein au pouce, déjà expérimenté à quelques reprises. Pour la marque aux diapasons, le bilan est en tout cas positif, puisque ses quatre représentants figuraient au sein du Top 6 final.

Chez Honda, Marc Márquez (Repsol Honda Team) n’avait pas deux, mais trois RCV à disposition : deux d’entre elles étant similaires aux motos n°2 et 3 de Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol), avec des inserts en fibre de carbone. La troisième n’étant autre que celle qu’il avait étrennée en course, sans aucun renfort, tout le contraire de Cal Crutchlow. Takaaki Nakagami (LCR Honda Idemitsu) s’était pour sa part donné comme objectif d’accumuler un peu plus de kilomètres, tout en jouant sur les réglages.

Dans le clan Ducati, il s’agissait surtout de comprendre pourquoi ils n’ont pas autant performé ce week-end, alors qu’ils avaient signé un doublé un an plus tôt. Andrea Dovizioso (Ducati Team) disposait tout de même d’un nouveau bras oscillant. Jack Miler (Pramac Racing) était occupé à comparer deux châssis et quelques pneus apportés tout spécialement par Michelin ; tandis que Francesco Bagnaia (Pramac Racing) souhaitait tester sur le sec ces nouveaux settings trouvés au cours du week-end.

Suzuki avait pour sa part une évolution du bras oscillant évalué en Catalogne, ainsi que le package aérodynamique introduit vendredi. Cette fois, la GSX-RR de Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) en était également pourvu. Ce dernier connaîtra d’ailleurs une grosse chute dans le virage 1, à 50 minutes de la fin. Par mesure de précaution, le Majorquin a été héliporté vers un hôpital pour y subir des examens.

Support for this video player will be discontinued soon.

Suzuki explique cette chute de Mir au Test de Brno

Chez KTM, on travaillait une nouvelle fois sur tous les fronts : du châssis, au carénage en passant par les suspensions. À vrai dire, la prochaine manche s’annonce importante pour eux, puisque cette dernière se tiendra au Red Bull Ring.

Enfin, Aprilia avait fourni un châssis pourvu de renfort en carbone à Aleix Espargaró (Aprilia Racing Team Gresini), qui se sera fait piéger dans la courbe 8 à la mi-journée. Un nouveau bras oscillant était par ailleurs de sortie.

Pour ce qui est des chronos, on retrouvait une nouvelle fois Fabio Quartararo au sommet de la hiérarchie en fin de journée, mais les écarts demeuraient serrés… Preuve en est seulement 12 petits millièmes séparaient le Niçois – auteur d’un tour en 1’55.616 – de Maverick Viñales. La troisième position était d’ailleurs occupée par une autre M1, celle de Franco Morbidelli. L’Italien est celui qui se sera montré le plus assidu en piste avec son coéquipier. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) se voyait crédité du quatrième temps devant Cal Crutchlow, tandis que Valentino Rossi se hissait au sixième rang dans les toutes dernières secondes. Joan Mir et Marc Márquez se classaient respectivement septième et huitième. Francesco Bagnaia et Danilo Petrucci (Ducati Team) complétaient le Top 10.

La première RC16, celle de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing) terminait 14e, six positions devant Johann Zarco (Red Bull KTM Factory Racing) qui aura à peine couvert 31 tours. Parmi les pilotes intercalés entre eux, figuraient notamment Aleix Espargaró, 16e.

Le MotoGP™ met désormais le cap sur le Red Bull Ring pour la 11e épreuve du calendrier.

Le Top 10 :
1. Fabio Quartararo (Petronas Yamaha SRT) 1:55.616
2. Maverick Viñales (Monster Energy Yamaha MotoGP) + 0.012
3. Franco Morbidelli (Petronas Yamaha SRT) + 0.139
4. Álex Rins (Team Suzuki Ecstar) + 0.221
5. Cal Crutchlow (LCR Honda Castrol) + 0.324
6. Valentino Rossi (Monster Energy Yamaha MotoGP) + 0.399
7. Joan Mir (Team Suzuki Ecstar) + 0.548
8. Marc Márquez (Repsol Honda Team) + 0.621
9. Francesco Bagnaia (Pramac Racing) + 0.632
10. Danilo Petrucci (Ducati Team) + 0.729

Cliquez ici pour accéder aux résultats complets.

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.