Achat de billets
Achat VidéoPass
News
17 jours ago
By Nick Harris

Márquez imperturbable, par Nick Harris

L’ex-commentateur du MotoGP™ revient sur le GP de République tchèque et sur cette sérénité affichée par Marc Márquez en amont.

Un départ retardé comme ce fut le cas à Brno est généralement un cauchemar pour tout le monde… Les pilotes doivent garder leur calme, en attendant que la météo se décide enfin, à aller dans un sens ou un autre. Les équipes scrutent quant à elles le ciel et les écrans radar, tout en préparant les pneus, avec le risque de disputer une course flag-to-flag. Côté commentateurs, on meuble comme on peut ; tandis que les journalistes en pitlane tentent d’aller à la pêche aux infos en interrogeant le premier disposé à répondre. Pendant ce temps-là, les téléspectateurs eux patientent au mieux, quitte à aller prendre de quoi se désaltérer.

Support for this video player will be discontinued soon.

Résumé : Márquez met tout le monde KO à Brno

Pour supporter cette attente, à chacun sa méthode ! Celle de Barry Sheene m’aura grandement marqué. Alors que tout le monde s’agitait autour de lui en essayant de trouver une solution, lui généralement s’allumait une petite cigarette, qu’il faisait passer à travers un petit trou percé dans son casque. Une façon d’intimider quelque part ses adversaires, bien que Kenny Roberts ne soient jamais rentré dans son jeu.

Ce dimanche, pas de scène de la sorte, pas même à l’arrière d’un box. Ceci étant, Marc Márquez (Repsol Honda Team) était parfaitement détenu. Pas très surprenant à vrai dire, quand on voit la prouesse dont il a été capable en qualifications avec ses pneus slicks, alors que la piste était encore bien mouillée par endroits.

En attendant que la météo se décide, les téléspectateurs ont pu apprécier de nombreuses rediffusions de ce tour, tout en écoutant les propos de Mick Doohan sur la grille ; l’Australien n’hésitant pas à rappeler cet épisode d’il y a 23 ans, quand il avait échappé la victoire pour deux millièmes face à Álex Crivillé. John Hopkins se disait heureux de ne plus avoir à supporter cet interminable attente en tant que pilote, tandis que Colin Edwards nous confiait vouloir juste s’isoler dans ce genre de situations.

Et puis quand la course fut lancée, Marc Márquez allait effectivement se montrer au-dessus du lot. Une 50e victoire en catégorie reine, qui lui permet de rejoindre ces quelques privilégiés que sont Valentino Rossi, Giacomo Agostini et Mick Doohan. La question n’est plus tant de savoir s’il sera de nouveau sacré, mais quand est-ce qu’il le sera, tant sa domination est frappante aux yeux de tous. Son frère Álex est en train de l’imiter en Moto2™… à l’image de ce qu’on avait eu en 2014.

En tout cas une chose est sûre : ce tracé du Red Bull Ring qui arrive est la meilleure chance de Ducati, pour arrêter Marc Márquez – ne serait-ce temporairement… Le constructeur italien y reste invaincu depuis le retour de cette épreuve au calendrier !

Regardez les courses en Direct ou OnDemand, et profitez avec le VidéoPass, de tout le contenu motogp.com, qu’il s’agisse d’interviews, de sujets techniques… ou encore d’épreuves historiques.